Blason d'Eärendil

Dans le Seigneur des Anneaux, arrivé à Fondcombe, Aragorn aide Bilbon à terminer une chanson sur Eärendil, lorsque Bilbon ira la réciter devant l’assemblée composée des gens de Fondcombe, il demandera aux elfes de faire la différence entre les vers issus de sa plume, et ceux issus de celle d’Aragorn. Et Lindir demandera une seconde audition pour tenter de faire la différence entre le dunadan et le hobbit. En fin de compte tout ou presque était de Bilbon, seul un vers concernant une pierre verte avait été écrit à la demande du futur roi.

Cette pierre, il s’agit de l’Elessar. Une émeraude montée sur une broche représentant un aigle. L’on dit que ce joyau à de grands pouvoirs de régénération. Il aurait été fabriqué par un joaillier du nom d’Enerdhil en Gondolin, donné à Idril (dans la lignée de Finwë elle est la grand-mère d’Elrond) elle passa ensuite l’émeraude à son fils Eärendil qui l’enmena en Valinor avec lui.

Bien des millénaires après l’Elessar revint en Terre du Milieu dans les bagages de Gandalf, qui le donna à Galadriel en ajoutant qu’un jour viendra où elle le donnera à celui qui partagera ce nom.

Une autre version du texte indique que l’Elessar en possession de Galadriel ne serait en fait qu’une copie de l’original commandée à Celebrimbor, en tout point semblable si ce n’est que le joyaux central ne dégageai pas tout à fait la même lumière. Galadriel donna ce joyaux à sa fille Celebrian, qui à son tour le passa à sa fille Arwen. Qui finira par le redonner à Galadriel afin qu’il puisse être donné à Aragorn.

Cela fût fait lors de la Guerre de l’Anneau, en 3019TA au moment où la Communauté de l’Anneaux quitte la Lothlorien, Galadriel donnera l’Elessar à Aragorn:

Elle retira alors de son sein une grande pierre vert clair, montée dans une broche d’argent en forme d’aigleaux ailes éployées, et tandis qu’elle la tenait levée, la pierre étincelait comme le soleil à travers le feuillage printanier.
– Cette pierre, je l’avais donnée à ma fille Celebrîan, et elle l’avait transmise à la sienne, et maintenant elle vous échoit en signe d’espoir. En cette heure, prends le nom qui a été prévu pour toi, Elessar, pierre elfique de la maison d’Elendil !

C’est sous le nom d’Elessar qu’Aragorn règnera au Quatrième Age. Ce nom là, c’est la grand-mère maternelle d’Aragorn, Ivorwen, qui l’avait prédit le jour de sa naissance. Ayant eut une vision du futur roi, portant sur sa poitrine la pierre verte. Ainsi l’Elessar ne quitta plus la poitrine d’Aragorn.

Tout ça pour vous annoncer que c’est ce joyau que j’ai décidé d’utiliser pour dessiner le logo du serveur Estel, Estel étant l’un des nombreux noms portés par Aragorn II, fils d’Arathorn.


 

4 Commentaires

    1. Les choses ne sont pas très claires concernant ce joyau, il se pourrai même qu’il y en ai deux versions différentes.
      Mais aucune de mes sources ne cite Feanor. C’est soit l’œuvre d’un certain Enerdhil, Noldo de Gondolin. Soit l’œuvre de Celebrindor (petit fils de Feanor).
      Soit il y a eu un seul Elessar, et a ce moment là il ne peut s’agir que de celui d’Enerdhil. Soit il y a eu deux Elessar, un demeurant à Valinor pour toujours, et l’autre ayant été fabriqué par Celebrindor à la demande de Galadriel.

      Bref, on sait pas. Tolkien lui m^me ne sait pas :p

  1. Marie, je pense que tu fait peut être une fusion entre l’histoire de l’Elessar et celle des Silmarils.

    Voici une citation du très bon site Tolkiendil par rapport aux Silmarils :

    « Le plus doué des Noldor était Fëanor, et sa science des joyaux était telle qu’elle aboutit à la création des Silmarils : trois énormes joyaux qui contenaient la lumière des Deux Arbres, Laurelin et Telperion. »

    Pour ceux là, effectivement, c’est indiscutablement Fëanor leur artisan, mais à l’époque du troisième âge, le seul Silmaril visible est celui que porte au front Eärendil sur son bateau dans les cieux et qui est donc visible sous forme d’étoile.

    L’Elessar quand a lui a une histoire qui a beaucoup changé et aucune n’est fixée vraiment. Par exemple le fait de savoir si il y en a deux ou un seul. Pour ce qui est de la version disant qu’il y a deux Elessar, Celebrimbor (et non Celebrindor qui est le 5ème roi d’Arthedain ;) ) aurait forgé ce bijou au deuxième âge en Eregion pour en faire don à Galadriel, qui vivait alors en Eregion, qui le lui avait demandé mais aussi car Celebrimbor l’aimait.

    Il fût également question pour Tolkien à un moment de faire de Celebrimbor non plus un membre de la famille de Fëanor mais un orfèvre de Gondolin… ce qui fait que dans l’histoire il aurait pris la place de Enerdhil.

    Bref beaucoup de flou et beaucoup d’interprétation possible mais ça permet, à mon sens, de rendre l’histoire de ce joyau encore plus légendaire et par extension de le rendre, lui aussi, plus légendaire.

    Avatar Aeliunwe
    1. C’est terrible, Celebrimbor/Celebrindor ça fait des mois que la faute traîne dans l’article sans que je m’en rende compte :s
      Quelle idée de donner deux noms si proche dans leur orthographe pour deux personnages pourtant si différents :p

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mesure anti-Bot (réservées aux utilisateurs non inscrit sur le site) : * La limite de temps est dépassée. Please reload CAPTCHA.