Sur les pas de Frodon: La Moria

À peine entré la Communauté de l’Anneau gravît les deux cent marches de l’escalier de l’entrée, avant de faire une brève halte avec un petit casse croûte. Les ténèbres les plus profondes étaient tout autour d’eux. Et rien ne pouvait être distingué, à part les quelques mètres éclairés par la faible lueur du bâton de Gandalf qui brillait faiblement.

Ils marchèrent plusieurs heures, tantôt dans un couloir étroit, tantôt sous une voûte, ou le long d’une abîme. Aucun son ne venait à leurs oreilles, si ce n’est à l’occasion un maigre goutte à goutte invisible. Eux même ne causait pas beaucoup de bruit, silencieux, ne parlant qu’en rapide murmure. Puis Gandalf s’arrêta face à une arche triple, ouvrant sur trois chemin, et il fût pris d’une grande hésitation. Aussi il décida de passer la nuit dans une petite salle de garde adjacente avec un puit en son centre, minuit était passé et ils étaient tous trop fatigué.

Pas assez fatigué pour se contenter de dormir aussitôt, Pippin curieux, laissa tomber une pierre dans le puits, et longue, très longue fût sa chute. Et Gandalf gronda le hobbit. Après quelques minutes de silence le plus total, un bruit de marteau retentît des profondeurs, puis cessa. Cela inquiéta tout le monde et Pippin dût prendre le premier tour de garde en punition. Après une heure Gandalf qui ne dormait pas vint relever le hobbit, et monta lui même la garde pendant six heures. Puis il réveilla la compagnie, il avait pris sa décision, c’était le chemin de droite qu’il fallait choisir.

La Chambre de Mazarbul, d'abord salle d'archives, puis tombeau pour Balin, puis piège pour la Communauté

Tous ils poursuivirent leur marche pendant huit longues heures, mais ils étaient désormais sur ce qui devait être une longue route, sinueuse, sans crevasse ni trou, montant régulièrement. Sans autre passage venant la croiser. Et après une quinzaine de milles vers l’est, les parois s’évanouirent et la route déboucha dans une immense salle éclairée un peu plus par le bâton de Gandalf qui voulait être sûr de là où il se trouvait. Il ne s’était pas trompé de chemin, ils avaient passé sans encombre la moitié de leur chemin sous la montagne, aussi ils s’arrêtèrent pour y passer la nuit. Frodon montant la garde cette fois ci.

Lors de sa garde, Frodon vit sous l’arche à l’ouest comme deux yeux d’un vert pale briller dans l’obscurité, il était sur le point de s’endormir quand Legolas vint le relever. « J’étais au bord du rêve » se dit-il. Et le jour se leva, véritablement car la salle était éclairée à certain endroit par des puits de lumière qui descendaient de la surface. Après un bref petit déjeuner, les neufs compagnons reprirent la route, d’abord en se dirigeant vers l’arche nord de la salle, de là la lumière était plus vive et Gandalf n’était pas encore sûr de vouloir emprunter le passage de l’arche de l’est.

Dans le couloir au nord, ils virent que la lueur provenait d’une salle sur la droite, ses hautes portes tenaient encore et étaient entrouvertes. La salle étaient éclairée directement par la lumière du soleil qui cheminé le long d’un puits oblique, l’on pouvait même distinguer un bout de ciel bleu à l’autre bout. Le rayon de lumière tomber directement sur une longue table en pierre. Un tombeau en fait, car ici gisait Balin. D’après l’inscription en runes de l’alphabet de Daeron.

BALIN, FILS DE FUNDIN
SEIGNEUR DE LA MORIA

Puis ils firent alors attention au reste de la salle, poussiéreuse, au sol se trouvait les restes de plusieurs combattants nains, heaumes fendus, haches et épées brisées. Des restes d’orques aussi, leur lames noires et courtes traînaient au sol. Une petite porte se tenait face à l’entrée principale, tout autour, creusées dans les parois des niches contenant plusieurs coffrets de bois, tous pillés. Dans l’une d’elles un vieux livre taché de sang et très abîmé fût ramassé par Gandalf, qui le posa à plat sur le tombeau. Il avait été écrit par plusieurs mains, le plus souvent l’alphabet de la Moria était utilisé, mais certain passages était en elfique.

Gandalf put en faire une traduction partielle, il s’agissait là des chroniques de la reconquête de la Moria par Balin, relatant ses prises et ses victoire à la XXIe salle notamment. Puis sa mort, tué par une flèche d’orque alors qu’il se regardait  à la surface du Lac du Mirroir, dans la Vallée des Rigoles Sombres. Les dernières pages du livres sont encore de plus mauvaises nouvelles « L’étang monte jusqu’au mur à la Porte de l’Ouest. Le Guetteur de l’Eau a pris Ofn. Nous ne pouvons sortir. La fin vient, puis: des tambours, des tambours dans les profondeurs« .

Le livre fût emporté par Gimli qui se devait de le remette à ses seigneurs. Mais au moment ou tous s’apprêtaient à regagner ce qu’ils s’avaient dorénavant être la XXIe Salle un grand bruit surgis, de grands roulements de tambours, et des cors retentirent en provenance de la grande salle. Des orques, et des ourouks du Mordor, accompagnés d’un ou plusieurs trolls s’apprêtaient à prendre de siège le tombeau dans lequel se trouvait pris au piège la communauté. En position de défense la compagnie pût abattre treize orques sans mal, inspirant la crainte qui poussa les autres à fuir emportant avec eux leur troll. Même Sam avait eu l’occasion de tuer son orque, et Frodon grâce à Dard réussi même à blesser le troll au pied là ou l’épée de Boromir avait ricoché comme sur de la roche.

Mais au moment où tous comptaient profiter de ce répit pour sortir de la chambre tombeau, un grand chef orque surgit, lance à la main, il repoussa les premiers coup de Boromir, puis alla planter sa lance sur le flanc droit de Frodon qui s’en retrouva épingler contre un mur. Sam bondit et taillada la lance pour enfin la briser, l’horrible orque lâcha alors ce qui restait de sa lance pour dégainer un cimeterre quand au même moment Anduril fendit les airs et vint couper le heaume de l’orque dans le sens de la hauteur.

La tête fendue, l’orque tomba comme une masse, mettant en fuite ce qui restait de ses troupes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mesure anti-Bot (réservées aux utilisateurs non inscrit sur le site) : * La limite de temps est dépassée. Please reload CAPTCHA.

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils