Les Hobbits sont un peuple discret, peu connu en dehors des frontières de leur propres pays. Ils sont gais, fêtards, bon vivants. Mais aussi curieux, peureux, grégaires, casaniers et facétieux. On en trouve essentiellement en Comté, sur les rives du Brandevin, et autour du village de Bree.

Histoire

L’histoire des Hobbits est courte. Il n’y a aucune mention d’eux durant les deux premiers âges de la Terre du Milieu, et ce n’est qu’au onzième siècle du Troisième Age que l’ont commence à entendre parler d’eux.

Au départ, ils vivent tous sur les bords de l’Anduin et dans sa vallée, du coté est des Monts Brumeux, coincés entres les montagnes et Vert-Bois-le-Grand. Cotoyant à l’occasion les nains et les Hommes du Nord qui vivent eux aussi dans la région. Entre le Carrock et la Rivière aux Iris.

Mais avec l’arrivée du Nécromancien, et le début de la corruption de Vert-Bois-le-Grand qui deviendra la Forêt Noire, les Hobbits vont entamer une longue migration qui les mènera en Eriador, d’abord le long de la Fontgrise et du Bruinen puis encore une fois poussés par les menaces, cette fois ci venues du nord et de l’Angmar, la migration sera menée jusqu’au Pays de Bree.

C’est en 1601 Troisième Âge que deux hobbits de Bree, Marcho et Blanco franchirent le Brandevin, pour s’installer dans les terres à l’ouest de la rivière, dons d’Argheleb II, roi d’Arthedain. C’est à cette date que le calendrier de la Comté commence.

À partir de là, les hobbits vivèrent au calme et en paix sans sortir des frontières de leur pays. Une exception cependant, le Pays de Bouc fût fondé 740 ans (2340TA) après la Comté, mais cette fois ci du coté est du Brandevin, donc hors des premières limites de la Comté. Le royaume d’Arthedain ayant chut, cela ne dérangea personne, hormis peut être les créatures de la Vielle Forêt.

Seulement deux batailles auront lieux au sein de la Comté. La première d’entre elles est connu sous le nom de la Bataille des Champs Verts, où les hobbits prirent les armes menés par Brandobras Touque dit “Le Taureau Mugissant”. Il s’agissait de se défendre contre une invasion de Gobelins descendant du Mont Gram dans les Landes d’Ettens. Le chef gobelin Golfimbul fût décapité d’un coup de gourdin porté par Brandobras. La légende raconte que l’hideuse tête roula pour aller se ficher dans un trou de lapin. On dit depuis que c’est Brandobras Touque l’inventeur du golf, ce sport dont le nom serait tiré de Golfimbul.

La seconde et dernière bataille de la Comté est celle qui se déroulera à la fin de la Guerre de l’Anneau, après que ce dernier fût détruit. Saroumane, sous le nom de Sharcoux ira à l’assaut de la Comté aidé par une armée de bandits Suderons. Durant la Bataille de Lézeau les brigands furent boutés hors du pays par Merriadoc Brandebouc et Peregrin Touque à la tête de deux cent hobbits et fier de leur expérience militaire fraichement acquise au Rohan et au Gondor. Saroumane lui sera tué par son serviteur Grima d’un coup de poignard dans le dos.

Si la Comté à pu jouir si longtemps d’une telle paix c’est que les Rôdeurs du Nord veillait constamment sur ses frontières, à l’insu de la plupart des hobbits.

La Comté

La région est située entre les hauts reculés et le Brandevin et fait 40 lieues de large de l’ouest à l’est. Et 50 lieues de long du nord au sud entre les collines d’Evendim et les marais de Par-delà-la-Rivière. Le Pays est divisé en quatre quartiers:
Le Quartier Nord, le moins peuplé de tous car le plus froid, c’est de là que Golfimbul comptait envahir le pays. Le Quartier Ouest est le plus actif avec les villes de Grand Cave, d’Hobbitebourg et de Bourg-le Tourque résidence du Thain. Le Quartier Est est lui le plus peuplé grâce à la variétés de ses paysages qui vas des bois du sud au carrières du nord, en passant par les marais et nombres de terres agricoles. Enfin le Quartier Sud est probablement le plus renommé grâce à sa culture de l’herbe à pipe.

Outre le Brandevin, la Comté compte aussi comme rivière L’Eau qui coule à travers le pays de l’ouest vers l’est en passant par Hobbitbourg, Lézeau et Lagrenouillère jusqu’à à se jeter dans le Brandevin un peu au nord du Pont aux Arbalète. Plus au sud il y à le Ruisseau de Stock qui travers la sauvage forêt de Bout-du-Bois puis le Maresque pour se jeter dans le Brandevin au niveau de Stock. Plus au sud encore il y a le Ruisseau aux Chardons qui contourne Bout du Bois par le sud pour se jeter dans la Rivière de la Comté qui à la même forme mais avec une courbe plus ample. La Rivière de la Comté forme la frontière entre le Quartier Est et le Quartier Sud et se jette dans le Brandevin au niveau des marais de Par-delà-la-rivière. Marais qui sont en plus alimentés par la rivière Tournesaule qui traverse la Vieille Forêt de l’autre coté du Brandevin.

La Comté possède deux forêts majeures, celle de Bindbole qui recouvre une bonne partie du Quartier Nord et pousse sur au pied des hautes collines d’Evendim. Et celle de Bout-du-Bois qui forme un large triangle entre les villages de Bourg-le-Touque à l’ouest, Castelbois à l’Est et Fondtombe au sud.

Les peuples Hobbits

Les Pieds-velus

Ce sont les plus nombreux et aussi les plus répandus et ils tiennent leur nom de leur pieds larges et très poilus, même pour des Hobbits.

Ils ont une peau plus brune et glabre et sont globalement plus petits que les autres Hobbits, mais ils restent très agiles et lestes dans leurs mouvements.

Historiquement, ce sont aussi les premiers à avoir quitter les rives de l’Anduin et traverser les Monts Brumeux pour arriver en Eriador, où ils formèrent de petites colonies éparses. Au fil du temps les Pieds-velus se sont surtout retrouvés dans le Pays de Bree, puis un peu plus tard à l’ouest de celui ci, dans ce qui s’appelle désormais la Comté.

Probablement que leur habitude de creuser les collines au pieds des montagnes pour y trouver logis les à rapprocher des nains, cela explique sans doute pourquoi ils ont été les premiers à traverser les hauts cols, probablement aidés par les nains.

Leurs trous, qui n’ont en réalité pas grand chose de commun avec de vulgaires trous, sont appelés smials, sont richement meublés et décorés, il y fait toujours chaud, et le confort est présent dès l’entrée. Smial est un mot hobbit désignant un tunnel ou un terrier. Leur mode de vie les fait donc préférer les collines et les hautes terres aux autre environnements.

Le confort de leurs smials peut au moins en partie expliquer leur tempérament casanier et grégaire. Ils le sont plus que tout les autres hobbits. Et quand ils s’installent quelque part, c’est pour durer. Il faut vraiment que la situation soit grave pour les faire déménager. C’est d’ailleurs l’assombrissement de Vert-bois-le-Grand qui les as poussé à quitter la vallée de l’Anduin, effrayés par le sombre pouvoir qui grandissait de l’autre coté du fleuve.
Les Forts

Les Forts tiennent leur nom de leur carrure, plus trapus et plus lourds que les autres hobbits, leur mains et pieds était aussi plus grands. Et contrairement aux autre branches hobbites il n’était pas rare de les voir porter une barbe, ou marcher chaussés de bottes.

Ce furent les dernier à quitter le Val d’Anduin, ils aimaient ses terrains plats et les rives, aussi ils étaient les meilleurs pêcheurs. Une fois arrivé en Eriador, ils s’installèrent donc tout naturellement près du Flot-Gris, autour de Tharbad, ou dans le Pays de Dun, avant de remonter vers le nord pour s’installer entre la Bruinen et la Fontgrise, avant de se diviser au moment de l’arrivée du Roi Sorcier d’Angmar, certains retournant dans le Val d’Anduin, d’autres se dirigeant vers l’ouest et le Pays de Bree.

Leur habitation était une sorte d’imitation de smial, mais hors du sol. Leurs maisons étaient recouvertes d’un toit de chaume ou d’herbe verte. On les trouvaient surtout près des Champs-aux-Iris, là où la Rivière aux Iris rejoint l’Anduin.

Les Forts étaient aussi bien moins intimidés par les Hommes et les autres race qu’ils pouvaient croiser.

Malgré ses différences, les Forts partageaient bon nombre de leur coutumes avec les autres branches hobbites.

Les Pâles

Dernière et plus petite division du peuple Hobbit, les Pâles sont les plus fins et les grands des Hobbits, leur peau et leurs cheveux plus clairs leur donne leur nom.

Ils sont parmi les plus agiles et les plus lestes de tous. Préférant la proximité des bois, c’est tout naturellement qu’ils se sont retrouvé en compagnie des Elfes du nord de la vallée de l’Anduin. C’est sans doute de ses liens plus étroit avec les premiers nés qu’ils tirent leur habileté à la chasse. Les Pâles sont plus chasseurs que cultivateurs.

Ce furent les second à quitter les rives du grand fleuve pour arriver en Eriador, un petit siècle après les Pieds-Velus.

Et malgré ce relatif “retard” à quitter l’Anduin ont dit que les Pâles sont parmis les plus aventureux de tous les hobbits. Aventureux et aussi excentriques.

Mais cette excentricité ne les empêchera pas de se placer en de nombreuses occasions à la tête de groupe hobbits. Chefs naturels parmi leur congénères. D’ailleurs les Touques, famille la plus éminente de Comté et dont le chef était nommé Thain, étaient descendant de la branche des Pâles. Il en vas de même pour les Brandebouc qui fondèrent le Pays de Bouc.

Us et Coutûmes

Politique

Le gouvernement de la Comté est assuré conjointement par le maire de Grand Cave, et le Thain. Le maire de Grand Cave est élu tout les sept ans lors de la Foire Libre des Hauts Blanc, au solstice d’été. Sa fonction l’amène à présider les banquets de la Comté, il est aussi Maître des Postes et Premier Shirrife. Le Thain quand à lui est le chef de famille Touque, le titre lui confère la maîtrise de l’Assemblé de la Comté et la capitainerie des rassemblements armés Hobbit. Mais la rareté de ces deux réunions fait du titre de Thain un titre plus honorifique qu’autre chose.

Mathoms

Le jour de leur anniversaires la plupart des hobbits offrent des cadeaux, au lieu d’en recevoir. Bien souvent ses cadeaux sont appelé mathom, un mot propre à la langue hobbite qui signifie trésor. Il s’agit d’objets inutiles dont le hobbit a beaucoup de mal à se séparer. À Grand Cave on trouve la Maison des Mathoms, sorte de musée regroupant un grand nombre d’objet insolite. La plupart des trous hobbits regorge d’une quantité de ses objets.

Repas

Un hobbit en bonne santé prend six repas tout au long de la journée, si la possibilité lui en est donnée, il y a:

  1. Le premier petit déjeuner
  2. Le second petit déjeuner
  3. un en-cas à onze heure
  4. le déjeuner de midi
  5. Le thé de l’après midi accompagné de nombreux biscuits et gâteaux
  6. le dîner du soir

Naturellement les hobbits sont sujets à l’embonpoint.

Bières et vins

Les Hobbits sont de grand amateurs de bière, et chaque auberge de la Comté à sa bière spéciale. Parmi les plus connus il y a le Lierre touffu d’Hobbitbourg, le Dragon Vert de Lézeau et le Perchoir Doré à Stock qui d’après Peregrin Touque sert la meilleur bière du Quartier Est. Il semblerai donc qu’une certaine concurrence ait lieu entre les auberge/brasserie de la Comté. Mais les auberges servent aussi du vin produit sur les coteaux ensoleillés du Quartier Sud, le Vieux clos est un cru particulièrement recherché. Quand à l’orge et au houblon, on trouve leur cultures dans le Quartier nord, leur plant résistant bien au gel. Bien sur, la qualité d’une bière ou d’un vin dépendra grandement de son millésime.

L’herbe à pipe

Cette culture inventée par Tobold Sonnecor à connu son essor sous le climat chaud et tempéré du Quartier Sud. Et s’est rapidement répandue auprès des autres peuples de la Terre du Milieu, à l’exception des Elfes.
À l’origine les premiers plants devaient venir de Numenor, l’herbe poussai beaucoup au Gondor, mais elle était plus utilisé pour le parfum qu’elle dégage en brulant, il n’était pas venu à l’idée des Hommes de la fumer. Des graines ont du remonter le long du Chemin Vert jusqu’à Bree, ou Tobold Sonnecor à du trouver là de quoi mener ses premières hybridations.
Parmi les nombreuses variétés d’herbe à pipe, les plus connus sont celles du Vieux Toby, la Feuille de Longoulet et l’Étoile du Sud. Toutes sont cultivées dans le Quartier Sud sans exception, si ce n’est l’herbe à pipe de Bree qu’on connait sous le nom de Coteau du Sud.

La Généalogie

Un des passe temps favori des Hobbits est la généalogie. Les familles hobbites étant nombreuses, et regroupées. Par exemple, on trouve les Touque dans les Grand-Smials autour de Bour-le-Touque, les Brandebouc à Chateau Brande, les Bolger au Gué du Pont…
Ainsi chaque famille vas consigner dans un épai livre avec force de soin et de précision son arbre généalogique, bien souvent fort compliqué. Afin de repérer les liens et les degrés de parenté avec les autres familles, rivales ou alliées.
Les hobbits croient beaucoup à la généalogie et à la transmission des traits de caractères. Ainsi il ne sera pas étonnant pour un hobbit de Lézeau de voir un Sacquet faire ses bagages, étant donné sa lointaine ascendance Touque.

Hobbits célèbres

Bilbon et Frodon Sacquet: Le premier étant l’oncle du second, ils ont tout les deux tenus entre leur main l’anneau Unique. Et contribué à leur façon à sa destruction finale.

Sméagol: Issu de la branche des Forts Sméagol est plus connu sous le nom de Gollum. Avant d’entrer en possession de l’Anneau Unique il vivait sur les rives de l’Anduin. Le jour de son anniversaire en 2463TA lui et son ami Déagol partirent pécher. Déagol trouva l’Anneau Unique au fond de la rivière. L’Anneau agit immédiatement sur les deux hobbits qui lutèrent pour sa possession. Sméagol fini par étrangler son comparse, cachant le corps avant de retourner chez lui. Il usa de l’Anneau pour jouer de roublardise, et fût vite chassé de sa famille et du village. Il erra par la suite plus au nord, ne supportant plus la lumière du soleil il se cacha dans les galeries et les grottes sous les Monts Brumeux et vécu là pendant près de cinq siècles. Jusqu’à

Lotho Sacquet de Besace: Fils de Lobélia Sacquet de Besace, née Sanglebuc. Lotho acquis beaucoup de richesse et de terres en faisant commerce de l’herbe à pipe, son principal voir unique client n’était autre que Saroumane le Blanc. Particulièrement détesté par les autres hobbits, tout comme sa mère, il était surnommé la Pustule.
Peu après le départ de Frodon, il s’installa a Cul-de-Sac, puis beaucoup de ruffians du sud sont venus travailler pour lui, à ce moment là Lotho s’auto proclama Chef de la Comté. Mais très vite les suderons s’affranchirent de son autorité, et emprisonèrent le maire Will Piedblanc. En septembre 3019TA Saroumane arriva en Comté et pris la place de Lotho. Et la Bataille de Lézeau commença. Lotho fût tué dans son sommeil par Grima.

Le vieux Touque (Gerontius): Gerontius Touque, dit le vieux Touque vécu 130 ans, et fût Thain pendant plus de 70 ans il était en outre un bon ami de Gandalf.  Il a eu 12 enfants, dont deux partirent en voyage hors de la Comté. Isengar Touque fût même navigateur. Il à donc tenu deux records en Comté, celui du hobbit le plus vieux, battu d’un an par Bilbon. Et celui du nombre d’enfants, battu de un par Sam Gamegie. Une de ces filles, Mirabella, est la grand-mère maternelle de Frodon.

Samsagace Gamegie, Peregrin Touque et Meriadoc Brandebouc: Bien que déjà célébres dans la Comté, ces trois hobbits ont gagné une réputation bien au delà des frontières de leur pays en accompagnant Frodon dans sa quête. Sam suiva même Frodon jusqu’aux pentes de l’Orodruim, lui fournissant une aide inestimable et le sauvant à plusieurs reprise d’une mort certaine. Peregrin Touque fût même nommé Garde de la Citadelle, à Minas Tirith et participa avec son cousin Meriadoc à la Bataille devant la Porte noire, ou il aura l’occasion de tuer un troll. Par la suite Meriadoc sera fait Chevalier de la Marche par le roi Éomer Éadig du Rohan.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mesure anti-Bot (réservées aux utilisateurs non inscrit sur le site) : *