Dev Diary: Volume III Livre 4

Et oui, il restait encore un journal des développeurs à publier. On dirait bien que celui là a mis du temps à être écrit, ou alors l’ont t’il oublié sur le coin d’un bureau ?

Quoi qu’il en soit, ce dernier (?) Dev Diary est écrit par Jeff « MadeOfLions » Libby et nous décrit les quelques décisions qui ont eut lieu lors de l’élaboration du dernier livre épique.

Voici venue l’heure des nouvelles notes de quêtes ! Dans le numéro d’aujourd’hui, vous pourrez accéder aux coulisses du développement de la quête épique du Volume III Livre 4 : L’essor d’Isengard. Cette partie de l’histoire présentait différents défis que j’aimerais vous exposer, comme l’incorporation du « Facteur T », l’utilisation d’une nouvelle technologie de quête, et un nouveau style de vecteur utilisé par le Livre 4. Enfin, j’aimerais évoquer avec vous le processus de création de l’histoire épique et terminer par quelques mots sur le développement de ce Livre en particulier. Alors sans plus tarder, allons-y !

Lisez la suite sur le site officiel

Cela arrive bien tard, et du coup beaucoup de monde aura eu l’occasion de finir ce livre épique, mais cela ne gâchera pas l’article de MadeOfLions, bien au contraire même. Comme le montre le Dev Diary, ce dernier livre épique est novateur sur plusieurs plans, et ceux qui l’ont traversé savent.

À commencer par le cadre de l’histoire, la région du Pays de Dun fourmillent de détails, et change au fur et à mesure de votre avancée. Et tout se termine au cœur d’Isengard, richement retranscrite en jeu, Saroumane au pinacle de sa puissance. C’est simple une fois qu’on a mis le doigt dans l’engrenage, on est littéralement happé et l’on ne peut décrocher avant de voir la fin. Je vais être subjectif, mais c’est à mon avis le meilleur livre épique qu’on ait eut depuis longtemps, et peut être même depuis le début tout simplement.

Certes, l’histoire met du temps à démarrer, et les premiers chapitres vous engageant à découvrir la région de Dun, cette lenteur n’en est que renforcée. Mais les déroulements et les retournements qui suivent font décoller le tout. La nouvelle technologie du Phasing propulse la façon de raconter l’histoire dans une nouvelle ère, où vos actions influent (enfin) sur le monde. Hélas cette influence ne déborde pas du cadre du livre épique.

Les personnages se déplacent avec vous, vos actions passées sont prises en compte dans la narration, tout peut changer du tout au tout. Non seulement cette nouvelle technologie améliore l’immersion, mais fournis en plus de nouvelles ficelles au scénaristes développeur pour enrichir l’histoire.

C’est d’ailleurs le livre épique le plus long du jeu, avec pas moins de 59 quêtes. MadeOfLions nous explique qu’au départ il était censé y avoir trois livres épiques, le même nombre de quêtes mais avec une séparation claire et nette entre les trois livres. Et puis finalement, les imbrications étant trop fortes, il à été décidé de ne faire qu’un seul grand livre. Ceux qui ont terminé le livre n’auront aucun mal à retrouver les anciennes séparations.

Bref, n’attendez plus, foncez parcourir les chapitres de L’Essor d’Isengard et vous comprendrez mon enthousiasme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mesure anti-Bot (réservées aux utilisateurs non inscrit sur le site) : * La limite de temps est dépassée. Please reload CAPTCHA.

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils