Voici le coup de cœur de Kyr Givrebarbe, qui a profondément été marqué par les paysages offerts dans le Seigneur des Anneaux Online.

Celui des Profondeurs de pierre en particuliers. Et la description qu’il en fait rend bien compte de l’ambiance qui y règne. C’est simple, tout le champ lexical de l’horreur y passe.

Partagez vous son avis ? Parce que moi oui.


Les manières qu’a Lotro de vous plonger dans une ambiance unique…

 

Je suis une joueuse de  jeu de rôle papier avant tous, et pour moi l’ambiance ainsi que la qualité du background et du roleplay sont décisives dans mes choix de rpg en ligne. Quand j’ai commencé à jouer à ce magnifique jeu, en 2010 si ma mémoire est bonne, j’ai tout de suite été frappé par l’incommensurable potentiel d’immersion du jeu. Je ne vous parle pas des multiples loisirs, des festivals, des artisanats, mais de la facette du jeu qui contribue le plus à quasiment mesmérisé ses joueurs…j’entends par là les paysages.

La beauté des Lacs en Enedwaith m’avait au sens propre fasciné, de même que les villages de la Comté me donnaient envie de me connecter uniquement pour les explorer. Le village des Hobbits Forts en Rhowanion…tout simplement fantastique; Ce gigantesque Arbre de la Fête…et tiens, saviez-vous que l‘on peut même visiter une partie de Cul-de-Sac ? Que dire aussi des Cités à demie-englouties d’Evendim…des étendues blanches du Forochel, où l’on ne voit pas à trois pieds devant soit à cause des blizzards ?
Mais le choc, pour moi, allait se produire lors de ma découverte de la Moria…et notamment d’un endroit qui m’as à la fois captivé et révulsé dès le premier pas que mon pauvre Hobbit à fait sur son sol…à savoir…Les Fondations de Pierre.
Rien que ce nom évoque pour moi l’horreur au sens gothique du terme, à savoir une montée de l’angoisse et une incompréhension grandissante devant des mystères ou des horreurs inexpliquées. Qui a déjà pensé à Lovecraft en arpentant ces murs humides couverts de fongus phosphorescents…? Moi oui en tout cas. Ces teintes violettes et rouges, comme des filaments qui pulsent… ce sont des murs de roches ou bien des parois vivantes appartenant à une créature profondément enfouie ?
Les désigneurs de Lotro ont dût avoir un coup de génie suite à une série de cauchemars particulièrement violent, faut croire.

Et le Lac… Ce Lac qui doit surement infester toute la nappes phréatique environnantes rien que par sa pourriture et sa malfaisance. Imaginez ma pauvre hobbite y nageant pour rejoindre le fragment de pont envoyé valdinguer là par un Magicien sur les nerfs…? Pensez y une minute…l’horreur que cela doit être pour une pauvre hobbite de marcher pieds nues sur ses champignons et moisissures violette, de respirer ces nuages de fongus. Pas ragoutant, hmm ?
Mais même malgré cela, ma petite Silenes pris le temps de s’extasier devant l’Escalier sans Fin. Combien de Nains, d’années, de tonnes de pierre fallut-il pour fabriquer cet invraisemblable machin…?

Et dans tout ce lieu horrible…rôde des horreurs sans-noms. Si si, au sens propre du terme. SI on prend le temps d’imaginer la modélisation dans un film des Sans-Noms, en image de synthèse…
Ils rôdent, le nez humant l’air, et quand ils vous repèrent, ils bondissent à quatre pattes pour courir vers vous. Vous vous prenez à regarder les failles dans les Profondeurs, d’où ils doivent surement sortir.
Je ne sais plus le nom particulier de ces démons Sans-Nom, ceux avec la bouche énorme en guise de torse, et qui claquent des mâchoires en s’approchant vers vous. Mais ils sont flippantsss. Prenez la peine un soir, en pensant à moi, de jouer dans le noir, en graphisme maximum, et à la vue à la première personne…Expérience à vivre.

Puis toute une ambiance se dégage de ce lieu maudit. Quel est le champignon ou la mycose qui les infectent ?…Qui sort de leur tête en fissurant leur boite crânienne. Quelle pourriture infecte les Fondations de la montagne pour qu’elle soit dans cet état ? Tout un système hydraulique n’est pas de trop pour purifier une eau si immonde. Ces Glob-snaga…pourquoi récoltent ils des champignons ? Silenes, pourtant innocente, à eu l’idée qu’ils infectaient eux même leur rejetons avec ces récoltes. Qu’ils faisaient volontairement une genre de symbiose avec le champignon.
Même pour tout l’amour des Peuples Libres, je ne ferais jamais partie de la fine équipe du Refuge des Ombres. Hors de question.

Silenes, lors de son expédition s’est un peu sentie comme ce vieux Bilbo, perdue dans les profondeurs humides, sales, inquiétante. Les Fondations de Pierre sont censées êtres les salles les plus souterraines de la Moria…mais au vu des incursions des Sans-Noms, je me dis que ce n’est peut-être pas le cas. Et, dans les profondeurs de ce Lac…qui peut peut-il dire ce qu’il y dort ? Silenes ne le retraversera pas deux fois, ho que non.

J’aime les écrits de Tolkien. Tous, même ceux sur la mythologie nordique, mais force est de constater que pour moi, Lotro à mieux réussit à rendre l’atmosphère d’inquiétude et de déchéance de la Moria que les lignes du Maitre. Quand Gandalf fit son récit du combat dans les Profondeurs…jamais je n’aurais été imaginé un lieu aussi obscure. Ni le Maitre, ni Peter Jackson…que je nommerais ici par envie Pierre Jacques.

Oui, même Pierre Jacques n’a pas réussit à autant m’immerger dans un monde de fantaisie. Si comme moi, vous aimez avoir la frousse…allez traîner du coté des Fondations de Pierre.

Kyr Givrebarbe


Un commentaire

  1. Très beau texte !
    Je comprends ce que tu dis et ressens pour ce MMORPG, car je suis avant tout une rôliste pure jus aussi et les MMORPG pour moi c’est le mal en fait…
    Mais LOTRO c’est autre chose, c’est faire vivre à l’univers de la Terre du Milieu, s’extasier de sa beauté…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mesure anti-Bot (réservées aux utilisateurs non inscrit sur le site) : *