Bildur nous fait part de sa découverte, de ses souvenirs en image et en musique, lorsqu’il mis pour la première fois les pieds sur LOTRO.

N’oubliez pas de mettre la musique en fond sonore pour un pur moment de nostalgie. Car pour sûr beaucoup de joueurs ont eût comme Bildur un coup de foudre avec LOTRO, et son histoire est certainement partagée par bon nombre d’entre vous, au moins dans les grandes lignes.

Prenez le temps d’apprécier la galerie de capture d’écran qu’il joint à ses souvenirs, car bien souvent une image vaut mieux que bien des mots.


Bonjour, je me présente, je m’appelle Bildur, et je suis Lotro-Addict.

[youtube=http://youtu.be/Ybdc5WNQxSQ]

Je suis fan de l’univers du Seigneur des Anneaux depuis bien longtemps. Plus précisément depuis la sortie du Jeu-Vidéo sur PS2 en 2004 nommé « Le Seigneur des Anneaux le Tiers-Age » ; un excellent jeu d’exploration et de combat à tour par tour où l’on incarnait, dans une histoire alternative, une communauté qui suivrait les traces de l’unique vers le chemin du Mordor, depuis l’Eregion, en passant par la Moria, le Rohan et les Champs de Pelennor jusqu’à la haute tour de Barad-Dûr. Je devais avoir 6 ou 7 ans à ce moment-là et pourtant, j’en garde un souvenir mémorable.

J’avais déjà vu les films donc je connaissais à peu près l’histoire, mais à mon âge, je ne faisais pas vraiment attention à la beauté des paysages de la Terre du Milieu. Ce n’est que lorsque j’y fus immergé que mes yeux s’ouvrirent enfin ! J’adorais traverser les tristes forêts de l’Eregion, les mines oppressantes de la Moria, les plaines infinies du Rohan, les remparts du Gouffre de Helm ou encore les champs dévastés de Pelennor. Je me sentais bien, je me sentais à ma place. « A l’époque », le jeu n’avait pas des graphismes impressionnants (bien que largement satisfaisants pour une franchise de 2004) et proposait une progression très linéaire, en « couloir » mais les panoramas qu’il offrait pourtant me ravissait à tel point que cela me donna l’envie d’essayer d’autres jeux du Seigneur des Anneaux.

La même année sortait le jeu de stratégie nommé « Le Seigneur des Anneaux, la Bataille pour la Terre du Milieu » que je m’empressai de le commander à Noël ! Ce n’était cette fois-ci pas le même style de jeu. Alors que le Tiers-age était en 3D, celui-ci l’était à moitié, et proposait aux joueurs de créer une armée dans une faction, que ce soit le Gondor, le Rohan ou l’Isengard voire le Mordor afin de faire la guerre à ses ennemis. Je dévorai le mode histoire et ne cessai de faire des parties où j’opposais deux grandes armées. J’achetai le second volet qui sorti en 2006 et son extension !

Ahalala… Quels souvenirs j’en ai gardé de ces jeux…

Entre temps, j’entendis parler de la sortie d’un MMORPG nommé « Le Seigneur des Anneaux Online », autrement connu sous le nom de « LOTRO ». Ce genre de jeu m’effrayait un peu, je dois vous avouer car on m’avait dit des choses suspectes à propos de gens bizarres qui jouaient à WoW et qui en devenaient tarés… L’abonnement me bloquait également alors je décidai de laisser tomber, à mon plus grand regret…

Les années suivirent et les news parlaient de la sortie de la première extension des Mines de la Moria, la région que j’avais préféré dans le Tiers-Age et je dois vous dire que j’avais les boules quand même…

Je laissai encore passer les années jusqu’à ce qu’en 2011, le jeu passe en Free-To-Play ! Cette nouvelle ne passa pas dans l’oreille d’un sourd, et je me précipitai pour télécharger le jeu dont j’avais tant entendu les mérites.

Ce fut mon premier MMORPG et je ne peux décrire ce que je ressentais lorsque j’ai commencé à créer mon personnage principal, un homme. Je ne connaissais pas grand-chose des nains, des elfes, et encore moins des hobbits, et étant donné que ce fut la race des hommes qui fut mise en valeur dans les films, je n’hésitai pas une seconde et me lançai dans une aventure à laquelle je ne m’attendais pas… Un Voyage Inattendu si vous voulez !

Je me souviens de tout ! La musique de l’interface de création de personnage, ma première découverte de la ville d’Archet (Je crus sur le coup que c’était Bree de par l’architecture qui s’en rapprochait tellement…) et mes tout premiers pas dans LOTRO.

Tout n’était que découverte ! A l’époque, sur la carte, on ne voyait pas les régions que l’on avait pas encore traversées, je n’avais jamais touché à un MMORPG (à part Dofus m’enfin bon…) et j’avais l’impression de découvrir un nouveau monde, ce qui était le cas !

J’ignorais encore à l’époque que l’on pouvait faire des screenshots du jeu mais dés que je sus comment faire, je peux vous dire qu’à chaque fois que je croisait un joli panorama, je pris des photos pour mon album souvenir qui compte aujourd’hui plus de 760 screenshots. (cf la galerie ci dessous)

Aujourd’hui et depuis 2011, je suis fidèle à LOTRO. J’étais là lorsque nous avons attaqué la forteresse du Nécromancien. J’étais là lorsque le mal que répandait Saroumane menaçait de s’étendre sur le Rohan depuis sa tour en Isengard. J’étais là lorsque les rohirimms requéraient notre aide pour sauver leurs terres. J’étais là, il y a 2 mois, lorsque la Main Blanche déferla son armée sur le Gouffre de Helm et je serai encore là lorsque la gigantesque armée du Mordor tentera d’envahir Minas Tirith. Malgré ses nombreuses imperfections, son gameplay pas très dynamique, son manque de difficulté et son PvP pas très innovant, je reste fan du Seigneur des Anneaux et fan de LOTRO.

Cordialement, c’était Bildur, un Lotro-Addict.

 


Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mesure anti-Bot (réservées aux utilisateurs non inscrit sur le site) : *