Ça y est, les retardataires se réveillent, voici une nouvelle participation au concours anniversaire. Il vous reste encore quelques heures pour faire de même, ne tardez pas.

Lyva Aredhiel nous fait part d’une prophétie, à moins qu’il ne s’agisse d’un rêve, ou  peut être d’un délire alcoolisé. Vous êtes seuls juge.

Il est toujours étonnant de voir où l’inspiration peut être trouvée, parfois les bugs sont une bonne source d’amusement.


Tûl Acharn

Il en vint un jour où Ilùvatar fut fatigué de ces prétendus aventuriers qui arpentaient la Terre du Milieu.

Son œuvre si longtemps chérie s’effritait sous leurs pas. Hommes, Nains, Elfes, et même Hobbits pillaient les arbres qu’il avait planté pour leurs arcs, chassaient les sangliers qui vivaient autrefois en paix juste pour s’attribuer un titre. Leurs objectifs étaient obscurs : ils disaient vouloir agir pour le bien, en contrecarrant Sauron le maudit, mais passaient leur temps dans les tavernes. Même les Elfes, encore il y a peu soumis aux Maiar, se rebellaient et préféraient conter fleurette aux arbres de la lointaine Lothlorien.

Hélas, même les envoyés des Valar semblaient invisibles aux yeux de ces impertinents : les seuls conseils demandés à Prosper le Magnifique étaient sur le temps du lendemain et le choix de la bière, Wat Bassevase se faisait régulièrement massacrer car personne ne l’écoutait.

Ilùvatar n’avait plus le choix. Une punition s’imposait. Eux qui ne respectaient rien, qui traversaient Arda sans tenir compte de la nature, ils devaient être châtiés. Il eut alors l’idée d’une nouvelle Musique. Il l’appela Tûl Acharn, « la vengeance arrive ».

Et pendant des jours, les Ainur chantèrent la Musique d’Ilùvatar. Leurs chants retentirent de l’Ered Luin au pays du Mordor – où s‘étendent les ombres -.

Une nouvelle région apparut alors. Là-bas, jamais plus les aventuriers ne toucheraient la terre nourricière. Ils erreraient pour toujours dans les limbes, ne pouvant qu’au loin contempler les arbres qu’ils n’atteindraient jamais. Car Ilùvatar ne pouvait se contenter d’une aussi faible vengeance : il mit dans ces terres falaises et précipices afin de s’assurer une rapide élimination de ces ennemis d’Arda.

La taverne à côté leur assurerait une descente plus rapide, eux qui l’aimaient tellement.

Lyva


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mesure anti-Bot (réservées aux utilisateurs non inscrit sur le site) : *