Jeudi 2 octobre sort le premier tome de la nouvelle traduction du Seigneur des Anneaux. Ça vous le savez déjà.
En attendant Tolkiendil, Elbakin et Tolkiendrim sont tout les trois associés dans la promotion de cette nouvelle Fraternité de l’Anneau.

En commençant par un jeu concours qui se déroule jusqu’au 3 octobre et qui vous ferra peut-être gagner ce premier tome. Très simple, pour tenter votre chance il vous suffit de réunir trois mots-clés, un sur chacun des trois sites,  il y a deux livres à gagner par jour.

Un cour extrait issu du chapitre I a aussi été diffusé:

On retrouve même sur le forum d’Elbakin les fameux vers de l’anneau.

Trois Anneaux pour les rois des Elfes sous le ciel,
Sept aux seigneurs des Nains dans leurs salles de pierre,
Neuf aux Hommes mortels voués à trépasser,
Un pour le Seigneur Sombre au trône de ténèbres
Au pays de Mordor où s’étendent les Ombres.
Un Anneau pour les dominer tous, Un Anneau pour les trouver,
Un Anneau pour les amener tous et dans les ténèbres les lier
Au pays de Mordor où s’étendent les Ombres.

Mais le morceau de choix sera cette interview du traducteur Daniel Lauzon, où l’on en apprend un peu plus sur sa méthode de travail, les outils à sa disposition et le cheminement qui aura mené à certains choix. L’on comprend ainsi pourquoi il a choisi pour le titre le mot « Fraternité » plutôt qu’un autre. Les exemples ne manquent pas ce premier tome ayant une nomenclature très riche, en particulier concernant les hobbits.

Et puisque l’on parle de hobbits et en guise de cerise sur le gâteau, l’illustratrice Leslie Boulay célèbre à sa façon l’événement en publiant sur sa page facebook un portrait quotidien des personnages de la Fraternité de l’Anneau dans leur ordre d’apparition au court du récit, en comptant même ceux qui sont en arrière plan, ce qui fait que pour le moment on a une belle collection de hobbits.

Aussi, n’oubliez pas que jeudi soir Vincent Ferré (Directeur de la collection Tolkien chez Christian Bourgois éditions) répondra aux questions de Tolkiendil, Tolkiendrim, Elbakin et aux votre en direct sur Youtube à 21h.

On a hâte, on a hâte !


 

7 comments

  1. Je ne suis pas non plus un grand « conservateur », mais j’ai toujours un peu de mal avec le changement dans ce genre de choses …
    Certes, on doit bien garder à l’esprit que c’est chose très délicate et peu aisée de traduire des noms bizarroïdes issus de l’imagination d’un auteur anglophone, de surcroît philologue.
    D’ailleurs, peut-être un jour aurons-nous une nouvelle traduction de Harry Potter, où Poudlard redeviendra Hogwart’s, etc …
    Mais je trouve que tous ces changements donnent un certain sentiment « bancale » au francophone quand il regarde un film de Peter Jackson, lit le Hobbit, lit le Seigneur des Anneaux, joue à LotRO, ou lit d’autres textes traduits de Tolkien … Les éditeurs d’ouvrages sur le sujet doivent s’arracher les cheveux afin de trouver la bonne terminologie pour ramener tout le monde sur ceux-cis !
    Il paraît que la « nouvelle traduction » suit davantage les « instructions » de Tolkien (père), mais … quelqu’un pourrait-il poster ce que sont ces instructions ? Et pourquoi n’ont-elle pas été suivies au départ ?
    Sur ces pensées philologico-philosophiques, je retourne à Bree (çà, çà reste tel quel ! lol)

    Evonia Evonia
    1. Voici les indications laissées par Tolkien quand à la façon de traduire au mieux les noms, et quels noms traduire:
      http://tolkien.ro/text/JRR%20Tolkien%20-%20Guide%20to%20the%20Names%20in%20The%20Lord%20of%20the%20Rings.pdf
      C’est en anglais, j’ai pas trouvé de VF poru ce petit bout de texte.

      Si la première traduction de Francis Ledoux n’a pas suivies ces indications c’est qu’elles ont été publiées après la première publication du SdA en France.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mesure anti-Bot (réservées aux utilisateurs non inscrit sur le site) : * La limite de temps est dépassée. Please reload CAPTCHA.