Comparatif entre LOTRO et les films en images

Ce week-end je suis tombé via les réseaux sociaux sur un comparatif des visuels du jeu avec ce que l’on peut voir dans les films de Peter Jackson.

Avec ces images sous les yeux, je me suis rendu compte qu’avec le temps le jeu avait fini par prendre la place des films dans l’idée que je me fais de la Terre du Milieu.

Commençons par le Rohan, largement dépeint à la fois dans les films et le jeu.

Le Rohan, ses plaines, ses villages

Le Rohan, ses plaines, ses villages

Comparaison Edoras Films/LOTRO

Edoras de loin

Quand j’ai vu les Deux Tours, je suis tombé sous le charme du Rohan, ce coté rustique et fort. On voit des gens vivant à la dure mais qui ne s’en plaignent pas au contraire même, fiers de leur nation. Et l’image reflétait tout ça.
Mais avec le recul, et sur les images ci-dessus ça saute aux yeux. On se demande bien comment le Rohan du film a pu offrir à la Terre du Milieu ses meilleurs chevaux. C’est sec, aride et rocailleux. Pas un seul arbre à l’horizon, c’est à se demander où ils sont allés les chercher pour construire leurs maisons. Tandis que dans le jeu, on trouve bien ces vertes prairies à perte de vue, et les chevaux. On conçoit très aisément que ça ait pu donner les meilleurs élevages de chevaux au monde.

Comparaison Edoras Film / LOTRO

Les rues d’Edoras

Comparaison Meduseld Film / LOTRO

Meduseld

En se rapprochant des lieux de vie, le constat ne change guère en ce qui me concerne. On a du mal à imaginer ce royaume avoir un quelconque poids dans la moindre des luttes armées à venir. Tout est très austère, poussiéreux, aucun champ, aucune culture vivrière, comment ces gens survivent on peut se poser la question. Enlevez les personnages du paysage et on pourrait facilement croire que tout est abandonné depuis des années.

Dunharrow

Dunharrow

Fort le cor

Fort le cor

Le Gouffre de Helm

Le Gouffre de Helm

Ce n’est que lorsqu’on arrive là où aura lieu la bataille décisive que l’on commence à se rendre compte de la puissance du Rohan. Là le film et LOTRO font jeu égal. Dunharrow est très bien représenté des deux cotés, tout y est. Et la forteresse de Helm dégage le même sentiment de robustesse autant dans le jeu que dans le film. Reste que la salle de Fort le cor est toujours très austère, mais ça ne dessert pas le propos, au contraire même.

Avant d’aller plus loin, faisons un petit détour par quelques lieux emblématiques de la région.

l'Argonath

l’Argonath

Concernant l’Argonath, je n’ai personnellement rien à redire. Les deux panoramas sont extraordinaires et vous propulsent en un coup d’œil en Terre du Milieu.

Amon Hen

Amon Hen

C’est moins vrai pour Amon Hen, dans le film on ne se rend finalement pas bien compte qu’il s’agit d’une vigie, tandis que dans le jeu pour s’en rendre compte on s’en rend bien compte.

Les Cavernes scintillantes

Les Cavernes scintillantes

Les Cavernes scintillantes, là par contre je suis totalement sous le charme de la représentation du jeu. C’est un véritable trésor et on comprend tout de suite l’amour que porte Gimli à ce lieu. Dans le film, ça ressemble à une caverne lambda, et du coup on n’en entend pas parler plus que ça, c’est bien dommage.

Avant d’aller visiter le Gondor, faisons un détour par Isengard.

Le Cercle d'Isengard

Le Cercle d’Isengard

Les salles d'Orthanc

Les salles d’Orthanc

Les deux représentations sont autant fidèles l’une que l’autre. Elles se distinguent à peine l’une de l’autre. La tour du jeu semble plus trapue, peut-être est-elle plus difficile à ébranler. Celle du film est plus élégante et plus froide, ce qui je trouve renforce son symbole.

Empruntons maintenant le chemin sous la montagne, comme l’a fait la Compagnie grise menée par Aragorn. Pour nous retrouver au Gondor.

Le Chemin des morts

Le Chemin des morts

Pas grand chose à dire sur le chemin des morts, si ce n’est que la couleur des parjures passe du bleu au vert selon que l’on soit dans le jeu ou dans le film. Ça change rien, d’autant qu’on trouve aussi des spectres verts en jeu, mais pas de bleus dans le film. Le film est plus cohérent sur ce point.

Comparaison Gondor Films / LOTRO

Malheureusement, le film ne nous montre pas grand chose du royaume du Gondor. Vous n’y verrez ni Dol Amroth, ni la pierre d’Erech.

La croisée des chemins en Ithilien

La croisée des chemins en Ithilien

Par contre on a le temps de voir un peu le magnifique pays de l’Ithilien, notamment Henneth Annun, lieu encore inaccessible en jeu.

Du Gondor, les films nous montrent surtout Minas Tirith, la cité blanche, actuelle capitale du royaume.

Minas Tirith vue de loin

Minas Tirith vue de loin

La cité du film semble presque aussi large que haute, dominant tout le Pelennor. Cette impression ne se retrouve pas en jeu. Mais les deux représentations ont indéniablement de l’effet sur le spectateur.
Reste que celle du jeu est plus fidèle aux descriptions faites par Tolkien, notamment au niveau de son mur d’enceinte qui est bien noir.

Les rues de Minas Tirith

Les rues de Minas Tirith

Une fois passées les portes de la cité, les rues de Minas Tirith se dévoilent. Leur dédale aura marqué pas mal de joueurs, ça donne le tournis, et le film de son coté arrive à faire naître par sa mise en scène à peu près la même impression.

Les rues de la cité telles que dépeintes par les équipes de Peter Jackson semblent toutes bien uniformes, un peu trop à mon goût. La cité dans son ensemble montre une plus grande sobriété que celle que l’on trouve en jeu. J’ai tendance à préférer le film, même si j’aurais aimé y voir plus de variété entre les différents quartiers/cercles de la cité, chose que le jeu réalise parfaitement.

La Citadelle

La Citadelle

Le promontoire

Le promontoire

Arrivé tout en haut, la citadelle est le lieu de pouvoir par excellence. Tout y est très beau, et là encore ce sera une affaire de goûts. D’un coté le faste de la représentation en jeu, avec ses statues, ses dorures, et toute une variété d’éléments décoratifs. De l’autre tout est dans la sobriété.

Un mot pour l’Arbre blanc tout de même. celui du film est vraiment petit, et au milieu de toute cette grandeur il l’est d’autant plus. Tandis que dans le jeu, l’Arbre blanc arrive encore à garder une certaine splendeur, et puis il fait directement référence à l’arbre préféré de Tolkien, là le jeu marque un point.

La salle du trône à Minas Tirith

La salle du trône à Minas Tirith

Les Maisons du savoir

Les Maisons du savoir

Les Maisons de guérison

Les Maisons de guérison

Pour ce qui est des intérieurs, là encore le film ne peut pas en montrer autant que le jeu vidéo, alors il faudra faire avec ce que l’on a.
La salle du trône illustre en un seul lieu les deux approches. D’un coté on charge le tout de décorations, de l’autre on reste sobre. Si il faut choisir je prends la salle du film, parce qu’à un moment trop de décoration tue la décoration.

Les maisons du savoir sont superbes, j’y ai passé de longue minutes à arpenter les couloirs, un peu comme Gandalf je pense. Quant aux maisons de guérisons, de ce qu’on peut en voir les deux se valent. Avec cette même ambiance reposante.

Le comparatif s’arrête là, mais on pourrait aisément le prolonger avec la Comté, Bree, Fondcombe, la Moria et la Lothlorien. Et plus tard le Mordor, nous verrons cela.

Où se situe votre préférence ? Est-ce que chez vous aussi le jeu a fini par éclipser les films ?

14 Commentaires

  • Gamleth
    Gamleth Commenté le 18 juillet 2016 Répondre

    Un article qui vient à point avec les serveurs indisponibles. Un article par ailleurs très intéressant ^^.

    Et comme j’ai un peu de temps, je me ferais un plaisir de le commenter.

    J’aime bien dans le Rohan du film l’aspect « rustique » et le paysage de plaines qui s’étalent sur des kilomètres bordés par des monts enneigés. En revanche et c’est assez flagrant sur ces photos, le pays parait bien sec, pauvre et triste (néanmoins, cette impression est atténué dans le film avec la forêt de Fangorn et on trouve également du vert côté Dunharrow). Dans le jeu, le Rohan est bien plus coloré, d’une part avec un vert dominant et de nombreuses plantes et d’autre part par l’architecture et les décorations des villages et des maisons (peintures, bannières…). Au niveau de l’architecture, je trouve que le jeu est le film sont relativement proche. Même si Fort le Cor a peu servi les années précédentes, dans le jeu il parait très décoré ce qui contraste clairement la version du film. Dans les deux cas la forteresse impressionne.

    L’Argonath, rien à dire, réussi dans les deux cas. C’est vrai que pour l’Amon Hen, c’est clairement plus évident dans le jeu (point de vue fabuleux).
    Les cavernes étincelantes, je n’ai pas eu vraiment l’occasion de les visiter en profondeur mais les rares fois ou j’y étais, j’étais complétement dérouté :), faudrait que j’y retourne… Dans le film, rien de très particulier. L’Isengard, clairement je préfère la version cinématographique, j’ai été un peu déçu par la taille de la tour, habitué à celle du film. Celle du jeu fais plus confortable, plus riche à l’intérieur et ça j’aime bien. Mais elles restent toutes les deux très proches.

    J’ai été déçu par les chemins des morts, les entrées sont bien faites, à mon avis, en revanche l’intérieur moins, je m’attendais plus dans un premier temps à des couloirs plus étroits et sombre (type galgals) avant de déboucher sur la région que l’on a actuellement (encore que je trouve qu’il manque une dimension de puissance menaçante au niveau de la taille des bâtis).

    Minas Tirith, de même que pour Isengard j’ai un avis tranché cette fois-ci en faveur du jeu. La ville est plus proche du livre (j’allais écrire de la réalité mais c’est pas forcément la réalité de tout le monde ;)), le jeu permet aussi de développer un peu la structure de la société en plus de décorer à qui mieux mieux les différents quartiers. De cette façon elle parait plus riche, plus puissante que dans le film. J’aime bien l’image de Minas Tirith vue de loin avec le champs de blé au premier plan. La version du film, très belle aussi contraste par une sobriété et une déco plus simple (un peu trop je pense pour une ville de ce gabarit). Cependant la citadelle du film est plus impressionnante (peut-être à cause même de sa simplicité?) et plus explicite quand on parle de la cité blanche.Je regrette que dans le jeu le promontoire ne soit pas au même niveau que la place devant la citadelle et comme l’a dit Edward, l’arbre du jeu marque un point.

    Est-ce que le jeu a fini par éclipser le film? Je ne saurais trop dire. Déjà que faire la différence entre le livre et le film c’est pas toujours facile (dans ma tête en tout cas, le livre reste la priorité, le film c’est juste un surplus, la référence reste et restera toujours et encore les écrits de Tolkien)…
    Le fait que mon perso soit orienté Rohan fait que pour cette région du moins, je privilégie plutôt le jeu au film. Dans une discussion (classique mettons, avec n’importe qui), j’ai tendance à me référer au jeu (comme je m’y déplace, la représentation spatiale y est plus facile) et par la suite je donne l’équivalence avec le film et/ou le jeu.

  • Hécate Lomëwen
    Hécate Lomëwen Commenté le 18 juillet 2016 Répondre

    Ah voilà un bel article !

    Au final, j’ai tellement l’habitude du jeu, que je préfère pour l’instant le jeu pour des zones comme le Rohan.

    Après je n’ai pas vu les Gondor, le chemin des Morts pour me faire une idée.

    En ce qui concerne les zones elfiques, j’aimerais bien voir le comparatif aussi…

    Edward, si tu n’as pas prévu/pas envie de faire ces zones, je me ferai une joie de les faire puisque ce sont mes zones préférées ^_^

    • Edward
      Edward Commenté le 18 juillet 2016 Répondre

      Mais je t’en prie, fait toi plaisir. J’avais pas prévu de poursuivre l’article en ce qui me concerne.

      • Hécate Lomëwen
        Hécate Lomëwen Commenté le 18 juillet 2016

        Emballé c’est pesé, je m’en occupe prochainement ;-)

  • Gavinus
    Gavinus Commenté le 18 juillet 2016 Répondre

    Super intéressant ! Merci pour l’article !

  • Kufkhell
    Kufkhell Commenté le 18 juillet 2016 Répondre

    J’ai jamais compris pourquoi les statues de l’Argonath avaient des épées dans le film et pas des haches (y en a mémé une qui est accoudé tranquille à l’Emyn Muil^^);

    • Gamleth
      Gamleth Commenté le 18 juillet 2016 Répondre

      Bah pour ça, faudra demander à notre chère Peter. Mais bon, à ce point de détail, il y a beaucoup de chose dont on peut bien se demander pourquoi Peter Jackson s’est arrogé le droit de les modifier… Après c’est sa vision à lui, qui vaut ce qu’elle vaut (comme mon avis d’ailleurs ;))

  • Prunaprismia
    Prunaprismia Commenté le 18 juillet 2016 Répondre

    Pour moi, le jeu a largement pris la place des films dans mon esprit, que ce soit pour l’histoire, les décors, la carte surtout. J’avais aimé que les films donnent une sorte de « réalité visuelle » aux livres, mais Lotro fait bien plus en nous plongeant directement dedans ! On peut vraiment dire « je suis allé au Gondor », ou bien ‘j’ai visité Edoras », et ça, ça n’a pas de prix :)

    Et puis le jeu est moins tranchant, là ou Jackson nous montre un Rohan de bouseux et un Gondor de vieux fous terrifiés, Lotro peut élargir les points de vue et nous montrer un panel plus intéressant de personnages et de décor ! Mais bon, c’est normal aussi, le format n’est pas le même.

    Je trouve ça intéressant quand Lotro devient plus important que la vision des films, et je pense que ce n’est pas évident vu l’ampleur des films justement.

    Ma seule petite déception, c’est la vue de Minas Tirith, c’est vrai qu’avec Lotro on n’a pas la possibilité de la voir de haut, dans toute sa splendeur, et c’est quand même dommage… Après, il me semble que la cinématique de la charge des rohirrims en offre quand même un joli plan, et j’espère qu’on pourra la voir de loin sous un beau ciel bleu prochainement :)

    • Yao
      Yao Commenté le 19 juillet 2016 Répondre

      Je peux dire tout pareil que toi ?
      :p

      Si tu veux voir Minas Tirith sous un beau ciel bleu depuis les montagnes, tu sais que j’ai la recette ;)

    • Gamleth
      Gamleth Commenté le 19 juillet 2016 Répondre

      Oui, je suis tout à fait d’accord avec ce que dit Prunaprismia. Le fait de pouvoir se déplacer virtuellement en chair et en os à travers la Terre du Milieu permet d’avoir une dimension, une projection particulière dans les histoires de Tolkien. D’autant plus que le jeu est maintenant relativement complet en terme de régions (de l’Eriador au Gondor en passant par l’Isengard, le Rohan, la Moria et Dol Guldur)

  • Dat Commenté le 19 juillet 2016 Répondre

    La principale chose qui fait que l’univers du jeu ne prendra pas le pas chez moi, c’est la question des distances… Tout est réduit dans le jeu, et c’est bien normal, parceque personne ne veut passer 2 jours à aller d’une ville à l’autre. Mais ça réduit ce vaste monde à un petit truc de quelques km, auquel je préférerais toujours les vastes étendues que le film peut se permettre de monter avant de sauter à la scène suivante. (exception faite d’Edoras, qui est vraiment trop petit dans le film, la moitié de la population a du etre sacrifiée au nom de l’esthetisme)
    Pour ce qui est de l’aspect extérieur de Minas, je pense qu’à force de chercher à etre fidèle au livre tout en s’éloignant le plus possible du film, la ville a trop perdu en blancheur, perdant au passage une partie de ce qui la rendait si majestueuse dans le film.
    Ces petites considérations ne m’empêchent pas de trouver le rendu final de lotro plus que correct (je parle uniquement des décors hein, pas du gameplay) , et même à dire que c’est la première raison pour laquelle il faut jouer à ce jeu !!!!

    • Gamleth
      Gamleth Commenté le 19 juillet 2016 Répondre

      Ah les distances… Je ne crois pas en avoir parlé.

      Alors certes le film traite mieux les distances que le jeu mais cela tient aussi du fait de l’essence même du jeu. C’est toujours plus facile de filmer un chaine de montagne ou une plaine que d’en coder une. Néanmoins, je trouve que les distance ne sont pas trop mal géré dans le jeu, au bout de 20 mintues/une demi-heure de galop, je commence à trouver le temps long (pour rejoindre Dol depuis Minas). Les paysages sont beau mais c’est un peu long quand même.

      A contrario, dans le film je trouve que les distances, où en tout cas je le ressens comme ça, sont courtes et clairement réduites. Exemple d’Edoras au Mordor il y a environ 600 bornes pourtant ça ne les empêchent pas à la fin de la bataille du gouffre de Helm d’observer les monts de l’Ered Duath. Idem entre Minas Tirith et Osgiliath il y a je crois 20 miles (soit environ 30km), je veux bien que la vue porte bien depuis le promontoire mais bon, pour moi les distances ne sont pas crédibles dans le film. Ceci dit ça n’enlève rien de plus au film en lui-même :). (Je n’évoque même pas le hobbit où là ça devient clairement une aberration).

  • Doniel Commenté le 22 juillet 2016 Répondre

    Merci pour cette article. N’ayant pas encore dépassé la forêt noire je n’ai pas eu l’occasion de pouvoir faire la comparaison entre le jeu et le film pour ces régions. Pour le Rohan du film , tu as raison on se demande comment ils font pour vivre et élever des chevaux sans herbes. A croire que Saroumane a jeté un sort sur la région pour la rendre aride.

  • Delbenneth
    Delbenneth Commenté le 22 juillet 2016 Répondre

    Ces visuels de comparaison sont très intéressants, j’en félicite l’auteur.
    Mais j’apprécie (aussi!) tes analyses Edward, ahah. Je pense qu’il y a du bon et du mauvais des deux côtés. Par exemple, pour Minas Tirith, je regrette qu’elle ne fasse pas plus « blanche » que dans le film (outre son rempart, entendons-nous bien), mais je préfère le promontoire garni des rois d’antan.

    Je suis comme la majorité d’entre vous, le jeu a pris le pas sur le film – en partie. La ressemblance d’Orthanc entre les deux est saisissante, aussi je garde la vue en plongée du jeu. Il y a aussi certains lieux, tel que la Vingt-et-unième salle qui demeurent – cette grandeur, au point de ne presque pas percevoir le plafond, et ce côté majestueuse, supplanté par un marbre bleu/jaune qui ne rend pas très bien en jeu. Ah! et que dire de la Comté, même si elle est très bien faite en jeu, ce que nous a offert Peter Jackson est inoubliable.

    Puis, il y a des images du film que tu aimerais oublier – Bree, notamment.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mesure anti-Bot (réservées aux utilisateurs non inscrit sur le site) : * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

banner
Aller à la barre d’outils

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation de cookies. plus d'info...

Le site utilise des cookies pour une navigation et une participation à la vie du site plus fluide.
De même les services publicitaires, la mesure d'audience, et le partage d'article sur les réseaux sociaux utilisent des cookies.
Si vous voulez continuer à utiliser ce site sans changer à vos réglages concernant l'acceptation de cookies, cliquez sur "Accepter".

Vous pouvez désactiver l’utilisation future des cookies ou supprimer tous les cookies déjà stockés sur votre ordinateur en utilisant les paramètres de votre navigateur. Cependant, la désactivation ou la suppression des cookies peut vous empêcher d’utiliser certaines fonctionnalités du site.

Fermer