Guide pour les ménestrels par Sarago

Amis ménestrels, vous arrivez à haut niveau, les cordes vocales un peu prises et pas trop sûrs de la qualité de votre première prestation en instances ?Sarago Coupebranche, maître en la matière, vous propose quelques conseils bien avisés, que dis-je, un long guide bien complet histoire de ne pas avoir à rougir face aux défis les plus ardus.


Guide du ménestrel

qui voudrait soigner mais qui ne sait pas trop comment faire…

Par Sarago Coupebranche

C’est l’histoire d’un ménestrel…1

Tout d’abord, je tiens à préciser que je n’exerce cette noble profession que depuis un peu plus de 3 ans. Je ne suis donc pas le meilleur, ni le plus averti. Toutefois, en tant qu’elfe et érudit, je me sens le devoir de partager mon maigre savoir car il arrive assez souvent de croiser des ménestrels qui ont monté leur personnage au niveau 105 sans trop participer à des instances. Et quand ils veulent se faire grouper ils apprennent qu’ils vont devoir soigner et déclarent honnêtement, ou cachent honteusement, qu’ils n’ont jamais pratiqué cet art. Remédions à cela !

J’en profite pour remercier Foradan pour les excellents conseils et éclaircissements dont il m’a fait part. J’espère seulement n’avoir pas omis de tous les retranscrire ici.

1– À écouter sur le site de Pen of Chaos, auteur de la célèbre série Naheulbeuk.

 

Chanter, c’est bon pour le moral (l’arbre de traits de classe)

En groupe, mes camarades apprécient peu toutes ces vociférations et préfèrent de loin entendre de douces mélodies qui leur remontent le moral lorsque les vilains leur font de la peine. Il est donc indispensable de privilégier l’arbre de traits de classe bleu (couleur apaisante) mais, comme nous allons le voir, il est aussi intéressant d’aller chercher quelques effets dans l’arbre de traits jaune si vous avez assez de points.

Il est aussi possible de soigner avec un arbre de traits jaune-bleu mais ça demande plus de dextérité, on s’en tiendra pour le moment à un arbre bleu-jaune plus « facile » à mettre en oeuvre.

J’ai choisi de laisser de côté les bulles (poing de marteau) qui me paraissent peu utiles vu leur fragilité. Même chose pour « reprise de souffle », je n’ai jamais besoin de puissance en trait bleu.

Vous noterez aussi, dans l’arbre jaune :

  • baisser la récupération des hymnes 3 points/5 ;
  • attraper l’hymne de contenance parfois utile ;
  • renforcer l’inspiration qui donne une réduction des dégâts intéressante sur toute la communauté, surtout si vous avez le set d’armure du barde errant des instances de la semaine ;
  • Augmenter la maîtrise tactique au maximum pour obtenir le renfort de réduction de dégâts tactiques (+5%) ;
  • obtenir une chance de réinitialiser le cri perçant grâce aux ballades avec partage d’histoire.

Enfin, j’ai été chercher un effet sur le cri perçant (qui peut interrompre un déclenchement, c’est souvent utile) dans le trait jaune, qui permet de refléter 15% des dégâts qu’occasionnent les méchants. Plus ils tapent fort, plus ils se font mal. D’accord, ça ne soigne pas, mais ça aide nos amis qui ont pour tâche d’infliger des blessures. Attention s’il ne faut pas faire de dégâts à certains ennemis toutefois, puisqu’ils risquent de se blesser eux-mêmes, c’est tordu comme raisonnement. Un seul point suffit vu le temps de l’effet de reflet par rapport à la réinitialisation du cri perçant.

 

Pas de petite vertu !

Donc je monte les traits de vertu à 19, courageusement.

J’ai privilégié des traits qui permettent d’augmenter la résistance et la volonté.

Sagesse; confiance en soi, idéalisme, honneur, charité.

Je recherche les valeurs importantes apportées sur la résistance par les vertus, comparativement à celles accordées par des essences.

 

Vive le ménestrel ! (l’équipement)

Au sens propre du terme : je soigne beaucoup moins bien lorsque j’ai un genou à terre. Donc il me faut un équipement qui me permet d’avoir le moral et de le garder.

Ce qui suit est donné pour le niveau 105, pour faire des instances en T2 défi, mais comme on n’a jamais assez de place sur l’équipement, il est plus que probable que vous n’aurez pas tout au maximum. Privilégiez par ordre de préférence, tout en gardant un équilibre :

  • Réduction des dégâts tactiques et physiques : cherchez à obtenir près de 20 790, par contre il est inutile de les dépasser.
  • Moral : 30 000 est un bon début même s’il faut plutôt viser le 40 000.
  • Valeur de critique : il n’est pas utile de dépasser 17 685 mais s’en rapprocher permettra d’augmenter les chances de faire un critique et donc de mieux soigner.
  • Maîtrise tactique : visez 52 500 pour obtenir 70% pour soigner (c’est le maximum possible), mais ce n’est pas le plus important.
  • Défense critique : environ 10 500 (on peut faire plus mais seulement si vous jouez la classe très rare de ménétank).

Les armures et bijoux des instances de la semaine sont valables pour leurs apports en réduction de dégâts et leur bonus de set. Avec 4 pièces d’armure des instances de la semaine (set du barde errant) on débloque la faculté de cumuler 3 effets d’inspiration, soit 3 x 4% = 12% de réduction des dégâts tactiques et physiques. De ce fait et j’y reviendrai plus tard, Inspiration redevient un sort particulièrement intéressant.

En mettant des armures à 4 essences on parvient surtout à monter encore plus le moral. De même pour les bijoux de l’Ithilien du Nord qu’on échange contre des fioles d’essences de fleurs. Mais on perd l’effet de cumul des inspirations, et les dégâts réduits sont plus intéressants que les soins que l’on peut prodiguer. En plus les armures de la semaines n’ont que 2 emplacements et elles sont beaucoup plus économiques à faire.

Le bouclier de ménestrel se trouve assez facilement dans l’instance de la ferme de Norcoton, à faire en T2 si vous le voulez en bleu.

En instrument de musique il vous faudra un « magnifique nom-de-l’instrument en noyer de résolution ». Vous pouvez le demander à un menuisier chevronné (Ouestemnet), la facture instrumentale n’a pas fait de progrès depuis le niveau 95, c’est une insulte au savoir-faire de nos artisans.

Bien sûr il y a le matériel du trône du seigneur de la terreur, mais si vous l’avez, vous n’avez pas besoin de lire ce guide.

 

J’entre dans la légende

J’hésite un peu sur 2 legs : hymne de contenance et valeur de soliloque qui pourraient être remplacés par des legs de destin afin augmenter ma valeur de critique.

Quant aux reliques, il y a certainement mieux à faire et j’attends l’avis de héros plus expérimentés que moi.

Par exemple, on pourrait mettre des runes de puissance pour augmenter la maîtrise tactique, ou des runes de défense pour augmenter la valeur de soin reçu… affaire à suivre.

 

J’aime la lecture

Donc à la librairie j’irai chercher les tomes de volonté, puis de destin et enfin de vitalité. Comme ça coûte cher et que ça ne se trouve pas sous les sabots d’un cheval, vous pouvez oublier l’agilité et la force, sauf si vous êtes trop riche.

 

Se préparer au combat

Pour commencer, une mélodie de bataille sur soi ou sur le tank et 3 soliloques sur celui qui va recevoir le plus de coups, il reçoit du soin dans le temps et réduit les dégâts reçus de 3%. Il faudra les entretenir tout au long du combat. Comme ils se lancent sans délai et même en déplacement, ils peuvent être placés entre deux autres compétences. Je ne connais rien à la coupure d’animation mais j’ai aussi l’impression qu’ils peuvent servir à interrompre des animations un peu longues comme celle d’accord du salut. A confirmer par les experts…

Ensuite, une ou trois inspiration(s) selon que vous avez le bonus des 4 pièces des instances de la semaine ou pas.

Attention : dans le cas d’un grand espace avec des adversaires éparpillés, il est préférable de ne pas mettre de soin avant que le tank ne lance le combat et prenne l’aggro. Sinon vous deviendrez une cible privilégiée avec une armure légère…

Alors, un cri du chœur vous donne l’équivalent de 3 ballades d’entrée de jeu, et donc l’accès immédiat aux hymnes, c’est bon à savoir. En plus il y a un bonus substantiel à la guérison et enfin il annule les effets de silence quand un méchant vous a fermé le clapet. Donc cri du chœur est votre ami, c’est pour cela qu’il faut mettre les points dans l’arbre de traits qui permettent de le réinitialiser lors d’un soin. Dans la foulée ça peut aussi réinitialiser l’appel d’Ioreth et l’appel du second âge. La réinitialisation se produit avec 30% de chance, soit environ une fois sur trois et pas plus d’une fois toutes les 25s. Comme le temps est normalement de 30s si vous avez le legs qui le diminue, vous pouvez compter sur un cri du chœur toutes les 15s en moyenne.

Enfin l’hymne résonnant du troisième âge. Pas besoin d’être à la retraite, ça donne un bonus de soin et surtout la faculté de lancer les sorts plus rapidement, dont un effet bien sympathique sur la coda que nous verrons plus loin.

A ce stade vous pouvez dire au tank qu’il peut lancer le combat et entrer dans le train-train du soin régulier avec encouragement lancé en boucle, entre deux encouragements on place un soliloque ou une inspiration, de temps à autre on rafraîchit l’hymne résonnant et tout va bien. En principe vous ne soignez que le tank, les autres reçoivent les soins de groupe.

Si ça va vraiment bien ou s’il y a besoin d’un fort dps au détriment du soin, mettez donc un Hymne de guerre.

Dans le même esprit, s’il y a besoin d’un renfort en réduction des dégâts tactiques et en résistance, un Hymne de contenance peut être avantageux.

 

Etat d’urgence

Pendant ce temps-là… le gardien et le champion se sont rués en avant dès qu’ils ont vu un orque à l’horizon, le maître du savoir a attiré l’attention de cinq archers en allumant son barbecue géant, le cambrioleur est parti faire les poches d’un troll pour respecter les traditions, le chasseur s’est attiré les faveurs du Nazgul, pendant que le gardien des runes cherche son briquet. Des mesures d’urgence s’imposent…

L‘esprit triomphal est la compétence d’urgence par excellence, à garder précieusement de côté. Si vous avez une demi-seconde devant vous faites donc un appel d’Ioreth juste avant, ça va donner de beaux résultats.

Par contre si votre hymne est en place vous pouvez lancer d’abord une coda sur celui qui est le plus abîmé puis un encouragement sans temps d’incantation. A noter que cette combinaison permet de lancer l’encouragement tout en courant. Puis, on remet cri du chœur – hymne – coda – encouragement. En ajoutant l’appel d’Ioreth – esprit triomphal, plus un accord du salut sur le tank, ça devrait nettement améliorer la situation.

Le cœur de communauté est à placer en compétence d’urgence « préventive » car elle est assez longue à incanter (1,6s) et donne du soin dans le temps, ça ne récupère pas des grosses claques, mais ça aide si on sait qu’on va bientôt traverser une mauvaise passe. On peut aussi le placer (avec un appel d’Ioreth avant) en préparation à un combat dont le début risque d’être ardu.

Le Ralliement (résurrection en combat) est à utiliser avec parcimonie et discernement. On privilégiera généralement, si le doute est permis, un capitaine ou un autre ménestrel qui pourront relever d’autres persos à leur tour. Par contre le gars qui est venu en chemise de nuit et qui prend l’aggro à tort et à travers, laissez-lui un peu de temps pour réfléchir à la dure réalité d’une massue de troll.

 

Sire, on en aggro !

Ce qui peut arriver lorsque les ennemis reçoivent des renforts au cours d’un combat. Que faire ? D’abord, se rapprocher du tank qui pourra « reprendre » l’attention des vilains. Puis, voici quelques pistes :

  • Immobilité du cadavre, pour se faire oublier…
  • Invocation d’Elbereth : pour les faire fuir, attention ça ne fonctionne que jusqu’à ce que l’ennemi soit à nouveau frappé. Je la conseille même s’il n’y en a pas besoin sur les orques car je trouve l’animation particulièrement réussie.
  • Se soigner en n’oubliant pas de se cibler auparavant.
  • Courir, pas très utile si vous êtes la cible de tireurs, sauf si vous pouvez vous cacher derrière un obstacle. A noter qu’Inspiration et encouragement ne sont pas disponibles en courant. Sauf qu’il est possible de jouer l’encouragement si vous avez placé une coda avant (voir plus haut).
  • Esprit de liberté si vous êtes assommé.
  • Guérison de la peur : qui guérit la communauté pour un effet de peur, maladie, poison ou blessure.
  • Chant du poing de marteau : la mini-bulle ridicule du ménestrel peut parfois sauver, mais vu sa faible valeur la plupart des compétences de soin sont préférables.

C’est tout pour le moment mais je compte vous parler du chant de distraction, de mon interface et des plugins que j’utilise dès que possible. En espérant avoir pu être utile.

Si vous voyez, dans les lignes qui suivront, des informations inexactes ou incomplètes, n’hésitez pas à me le faire savoir de manière à rectifier et améliorer ce guide.

Presse des Peuples Libres

La Presse des Peuples Libres est là pour vous offrir un espace d’expression libre, ouvert à tous. Vous pouvez l’utiliser pour faire passer vos messages, donner votre avis ou réagir à l’actualité du jeu ou plus largement de l’univers de la Terre du Milieu.
Retrouvez l’ensemble des publications de la Presse des Peuples Libres en suivant ce lien.

16 Commentaires

  • Shups
    Shups Commenté le 26 janvier 2017 Répondre

    Braco, belle présentation que voilà du mènè hobbite par excellence, bah quoi y a rien de mieux pour chanter qu une hobbite

    Il y aurait plein de choses à rajouter mais c est en combat que l on apprend le mieux, en situation d urgence …Il faut apprendre aussi à rester calme car c est pas en spam touche que l on soigne mais avec douceur et calme

    Mais bravo

    • sarago Commenté le 26 janvier 2017 Répondre

      Je suis désolé de te décevoir, mais mon méné est Sparhad Huliel et c’est un… elfe.
      Sarago est mon sentinelle hobbit mais c’est le pseudo que j’utilise ici.

  • Louella Vertechant
    Louella Vertechant Commenté le 26 janvier 2017 Répondre

    Waou… un grand merci que d’avoir résumé tout ça!

    J’ai même appris le pourquoi du comment de certaines compétences, merci.

    Amical’ment
    Louella

  • Gavinus
    Gavinus Commenté le 26 janvier 2017 Répondre

    Bravo pour ce très bon guide pour le moins original !
    Mention spéciale pour le « Sire, on en aggro ! » :-P

  • Arkanur
    Arkanur Commenté le 26 janvier 2017 Répondre

    Beau guide, beaucoup de boulot, bravo ! :)

    Je rajouterais pour ma part ces conseils (encore que je ne suis pas non plus un expert niveau méné…) :
    – pour les hymnes, l’Hymne de guerre et l’Hymne de contenance appliquent un bonus sur la Communauté entière, alors que l’Hymne résonant du troisième Age ne s’applique qu’au méné. Donc balancer l’Hymne de guerre puis le résonant permet d’avoir l’hymne de guerre sur toute la Communauté sauf le méné qui a son hymne résonant pour lui tout seul.

    – pour l’esprit triomphal, attention à la limite de portée (ça peut paraître bête mais ça arrive que dans un moment dramatique, on bourre la combo Appel d’Ioreth/Esprit triomphal, mais le tank était 1m trop loin et il ne le reçoit pas… l’Esprit pouvant se déclencher même lorsque la cible est trop loin.)

    – pour ce qui est de couper les animations, l’esprit de soliloque permet bien de le faire sur toutes les compétences, même l’Encouragement. Attention cependant, car si on le fait trop tôt (avant que le cast de l’Encouragement ne se finisse), il coupe carrément l’Encouragement et on a juste sorti un pauvre Esprit de soliloque à la place du soin de communauté. Ça vient avec de la pratique !

    – l’efficacité de la bulle personnelle du méné (le Chant du Poing de Marteau) peut être assez violemment augmentée par le bonus 4 pièces du set du Pelennor (+200%), la bulle monte à 5k au lieu de 1k5, ce qui redevient utile. Après faut réussir à avoir 4 pièces ce qui n’est pas forcément donné à un méné qui arriverait tout juste au lvl 105.

    – pour le 70% de soin prodigué, on peut monter plus haut (jusqu’à 90% en fait) mais l’efficacité des soins ne sera plus affectée (paraît-il) au-delà de 70%. C’est donc vrai qu’il n’y a pas besoin de dépasser cette valeur, mais pas parce que c’est le cap direct. (point de détail, je sais ;))

    – en cas de consommation excessive de Puissance (ça peut arriver, si si), penser à un Hymne de contenance suivi d’un Coda, ça pose un soin de Puissance au fil du temps.

    – le Chant de distraction peut s’avérer bien utile quand il faut faire du tri dans les packs de mobs, en particulier quand on en prend un dans un pack de trois (par exemple au Dôme…) : cette compétence, utilisable hors combat, permet de « délier » les mobs d’un pack (s’ils prennent tous l’effet Distrait, et qu’on en tape un seul, seul celui-là viendra). Elle ne s’utilise que jusqu’à 3 mobs et peut être résistée (d’où l’utilité d’un poil de finesse juste pour ça). Après ça ne déclenche pas les mobs et ça dure 3 minutes, un legs en réduit le CD.

    Voilà :)

    • sarago Commenté le 26 janvier 2017 Répondre

      Merci pour toutes ces précisions. Peut-être pourras-tu me dire si la finesse, a un rôle sur les compétences tactiques ? En particulier, sur la capacité de cri perçant à interrompre les déclenchement, peut-elle être résistée comme le chant de distract ?

      • Arkanur
        Arkanur Commenté le 26 janvier 2017

        Oui, absolument :)
        Comme l’interrupt du GdR peut aussi foirer, le cri de défi du gardien (et les autres taunts)… la finesse joue sur la chance de résister toutes les attaques tactiques par les mobs. Donc dès qu’il y a une compétence tactique (c’est noté dessus), ça peut planter par résistance.

      • sarago Commenté le 27 janvier 2017

        merci pour ta réponse.

  • eldo Commenté le 26 janvier 2017 Répondre

    Pour ton leg sur le livre ou tu hésites, tu croises souvent des gens assez mal stuffés pour avoir besoin d’un apport aussi important de réduction tactique ? l’équivalent en hymnes de guerre me paraît beaucoup plus rentable mais c’est plus de l’expérience perso avec les groupes habituels.

    • Foradan Commenté le 27 janvier 2017 Répondre

      L’hymne de contenance, pour sa composante renforçant la défense tactique, ça peut servir dans les cas de debuff qui réduisent la mitigation tactique avant d’envoyer du poison ou de l’ombre (comme les debuffs armure qui rendent les attaques physiques plus efficaces). C’est le cas des « vulnérabilité à l’ombre/l’acide/le poison/le feu ».
      Situationnel donc, mais comme l’ancienne zone d’espoir qui servait quand le le grand vilain effaçait nos symboles d’espoir pour nous contraindre sous son effroi massif.

      Et en jouant sur la coda, on a un effet bonus de bouclier de 10% (avec le trait adéquat), qui peut se cumuler si on est assez rapide (j’ai réussi à en maintenir 2, le 3° est intermittent) : en alternant hymne résonnant-coda-encouragement instantané-cri du choeur-hymne résonnant-coda….ou 3 balades rapides. C’est moins pratique à utiliser que chez le gdr, mais c’est toujours bon à prendre de temps en temps. Le dommage amorti, c’est moins à soigner.

      Chant de distraction, ça permet d’éviter des packs trop massifs (dans la cité en ruines aussi ça marche bien).

      De toutes façons, le bon méné s’adapte à son groupe et à la situation.

    • sarago Commenté le 27 janvier 2017 Répondre

      En plus de ce que signale si justement Foradan, oui, il m’arrive souvent de jouer avec des gens mal stuffé… En méné soin je n’utilise l’hymne de guerre que si le combat est très stable. Après, je pense que ça dépend du style de jeu de chacun et des gens avec qui ont joue régulièrement.
      S’il me restait un parcho de changement de leg, j’y mettrai volontier un leg de vitalité ou de destin.

  • Anonymous7781 Commenté le 28 janvier 2017 Répondre

    Pas mal le renvoi de dégâts sur le cri perçant, comme ça tous les boss où il faut decorrupt (très fréquent, et même de plus en plus fréquent) et ne pas taper certains add en particulier devienne impossible avec un tel méné dans le groupe…

    De même pour la zone d’effet du cri pour le bonus sur les encourragements, qui est… inutilisable ?

    Et c’est clair que les balades en méné bleu… ça aide franchement au dps ! *ironie* le méné bleu n’a pas qu’une décorrupt

    t’as trouvé ça sur wikipedia ?

    Quid de la durée des hymnes pour ne pas avoir à relancer les hymnes tout le temps ?
    Quid de la reduc cd des hymnes à mettre au maximum pour réussir les manip swap-jaune avec jusqu’à SEPT hymnes mis en même temps (oui oui, j’ai bien dit sept hymnes) ?

    A bon entendeur…

    • Foradan Commenté le 28 janvier 2017 Répondre

      Je ne répondrai pas pour Sarago, mais le joueur malin, méné ou pas, utilisera ou n’utilisera pas une compétence si c’est contre-productif.
      Impossible d’utiliser le cri perçant sous peine de faire un reflet sur des adds fragiles ?
      Pas grave, d’autres feront les décorrupt en monocible (Corruption + adds fragiles, c’est forcément une mécanique qui joue contre le groupe, pas uniquement le méné).

      La zone d’effet du cri perçant, c’est peu, j’espère que personne n’a besoin de ça pour soigner efficacement, c’est au mieux un bonus optionnel, s’il faut s’en passer, personne n’en meurt.

      Que les ballades aident au dps, à part jouer la majeure en continu, oui,c’est une évidence : tout dégât apporté participe au dps, même si c’est peu ; et comme le méné profite des balades pour se buffer, pourquoi se restreindre ?

      Le méné bleu peut aussi faire des décorrupt au cac (mais faut vraiment s’approcher) ou en allant loin en rouge chercher le cri des valar (ah non, encore plus de dégât, ça tuerait les adds fragiles) mais si la priorité absolue est de décorrupt, on est assez malin pour refaire ses traits et virer le reflet de cri perçant.
      C’est fini l’époque où fallait trouver un barde et revenir à pied dans l’instance.

      La durée des hymnes, c’est important, mais entre les traits et les legs, on peut avoir une durée satisfaisant sans tout maxer, surtout si on joue beaucoup la coda, on rafraichit souvent les hymnes, ça se fait vite.

      Evidemment, les adeptes du swapping pour avoir 3 hymnes de groupe+3 hymnes perso + 1 hymne de groupe + 1 hymne perso (oups, ça fait 8, sauf que le temps de tout faire, ça ne durera que quelques secondes) ont besoin de relancer vite et pour longtemps, ça marche pour les débuts de combat, et ils ont tout intérêt à établir leurs matériels et traits en fonction de leurs habitudes.
      Mais si on joue différemment, on s’équipe différemment aussi, n’est-ce pas ?
      Donc pour tes quid, dis comment tu joues, et prépare toi en conséquence, je ne crois pas que Sargo aie eu l’ambition d’imposer des idées à quiconque (et puis les gens sont têtus) :)

    • sarago Commenté le 28 janvier 2017 Répondre

      Les trolls se rencontrent en tous lieux malheureusement.
      Il faudrait que tu partages plus souvent ton immense savoir, et ton nom courageux commentateur.

  • Elriclalbinos Commenté le 29 janvier 2017 Répondre

    Merci pour toutes ces précisions faites sur la classe méné en situation de groupe au combat. Elles me seront bien utiles pour mon reroll Hobbit.
    Super boulot.

  • Ortiecia Commenté le 15 août 2017 Répondre

    J’ai repris le jeu après 4ans et tout à bien changé, compétences, niveau max, …
    En comparant avec mon livre lvl75, je vois que ça reste un peu similaire malgré tout heureusement.
    En tout cas, merci pour ce guide très utile qui va me permettre de me relancer plus facilement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mesure anti-Bot (réservées aux utilisateurs non inscrit sur le site) : * La limite de temps est dépassée. Please reload CAPTCHA.

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils