Les 6 ans : biographie de Lelannore

Lelannore, née en Lorien, était la fille d’inconnus et mère de deux enfants: Leordil et Majorjc. Deux enfants dont l’identité du père restait secrète. Lelannore n’avait pas honte d’avoir eu ses enfants avec cet homme, il était juste parti un jour et elle ne l’avait jamais revu. Il était toujours difficile pour Lelannore de parler de lui ou même de penser à lui. Quand elle gagnait une bataille, elle se disait que quelque part, c’était pour lui qu’elle gagnait. Elle voulait lui prouver sa valeur même s’il ne voyait pas ses exploits. Peut-être était-il mort ? Elle ne savait pas; et quand elle pensait au pire, elle pleurait pendant des heures. Ses enfants lui changeaient les idées et elle regagnait espoir.

Peu après sa naissance, Lelannore a perdu ses parents qui ont été capturés par les orques d’un camp non loin de Nanduhirion. Elle avait donc été élevée par une herboriste qui l’avait trouvée au bord d’une rivière alors qu’elle cueillait des plantes médicinales.

Un jour, alors qu’elle jouait dans la cour des enfants de Caras Galadhon, son regard fut attiré par un elfe qui combattait un mannequin. Sa mère lui avait parlé de l’arme qu’il utilisait : c’était des pierres runiques. La particularité de ses pierres étaient qu’elles avaient des pouvoirs ancestraux que les générations avant sa naissance utilisaient pour combattre avec le feu et la foudre les forces du Mordor, mais aussi pour soigner les blessés. Lelannore était émerveillée devant l’homme qui se trouvait devant elle. C’était la première fois qu’elle voyait quelqu’un utiliser ces pierres runiques et c’était vraiment beau à voir. Elle voulait tellement combattre comme cet elfe. Elle se dit que quand elle sera plus grande, elle apprendra et elle maîtrisera ces runes au point qu’elles n’auront plus aucun secret pour elle.

En effet, lorsque Lelannore grandit et arriva à un âge mature, elle fit part à sa mère de son souhait. Celle-ci refusa. Comme toutes les mères elle ne voulait pas que son enfant soit en danger mais elle finit par accepté car elle savait que Lelannore était une femme courageuse et qu’elle était capable de réussir. Lelannore alla donc voir l’elfe pour lui demander son aide et celui-ci lui donna son approbation pour devenir son professeur. C’est ainsi que l’on pouvait la voir tous les jours d’une certaine heure et à une autre s’entraîner d’arrache-pied pour dompter ces runes. Après plusieurs mois, elle devînt une grande maîtresses des runes, maîtrisant le feu et les soins.

Elle quitta donc sa terre natale et commença sa propre aventure en Terre du Milieu, allant de l’Ered Luin jusqu’à l’Anorien. Aujourd’hui, son parcours terminé, Lelannore revient dans les différentes régions qu’elle a aidé pour retrouver ses anciens alliés ou pour revoir ceux qui ont été blessés, pendant la bataille. Lorsqu’elle retourna en Lorien, Lelannore retrouva sa mère et elles se firent mille et un câlins ainsi que beaucoup d’embrassades. Elle resta quelque temps en compagnie de sa mère et celui-ci lui fit part de combien elle était heureuse qu’elle soit revenue ainsi que du fait qu’elle était fière d’elle. Lelannore passa un agréable moment puis elle partie voyager au Pays de Bree ou en Comté voir les hobbits.

Aimant les tenues, elle devînt tailleuse et fit de nombreux vêtements chaud pour ses alliés du Nord ainsi que des armures plus résistantes pour ses autres compagnons.

Lelannore ne savait pas si elle avait des frères et sœurs et elle ne le saura peut-être jamais. Elle se posait souvent des questions à ce sujet : étaient-ils morts ? Étaient-ils vivants mais avec une autre mère adoptive ? Elle se disait que si ses parents étaient encore vivants et que si elle avait des frères et sœurs encore vivants eux aussi, elle pourrait les retrouver et la famille serait au complet. Elle pensait beaucoup mais peut-être qu’aucune de ses idées ne seront son futur. Et même si elle ne retrouvait pas sa famille, elle aurait toujours sa seconde: sa confrérie, les Aigles de Manwë. Peuplée de personnes sympathiques, la confrérie les Aigles de Manwë était rapidement devenue son immense seconde famille. Lelannore avait été recrutée par le sous-chef, un nain chasseur nommé Derfimli qui avait gentiment proposé son aide pour une quête en Angmar, il l’avait ensuite recrutée. Lelannore avait appris à connaître les membres de cette confrérie et comme ils étaient tous unis, elle avait de suite pensé a l’union d’une famille.
Lelannore est dès à présent joyeuse et qui sait, dans un futur proche ou éloigné, elle retrouvera peut-être sa famille mais aussi l’homme qu’elle n’a jamais cessé d’aimer…

 

Presse des Peuples Libres

La Presse des Peuples Libres est là pour vous offrir un espace d’expression libre, ouvert à tous. Vous pouvez l’utiliser pour faire passer vos messages, donner votre avis ou réagir à l’actualité du jeu ou plus largement de l’univers de la Terre du Milieu.
Retrouvez l’ensemble des publications de la Presse des Peuples Libres en suivant ce lien.

Un Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mesure anti-Bot (réservées aux utilisateurs non inscrit sur le site) : * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

banner
Aller à la barre d’outils

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation de cookies. plus d'info...

Le site utilise des cookies pour une navigation et une participation à la vie du site plus fluide.
De même les services publicitaires, la mesure d'audience, et le partage d'article sur les réseaux sociaux utilisent des cookies.
Si vous voulez continuer à utiliser ce site sans changer à vos réglages concernant l'acceptation de cookies, cliquez sur "Accepter".

Vous pouvez désactiver l’utilisation future des cookies ou supprimer tous les cookies déjà stockés sur votre ordinateur en utilisant les paramètres de votre navigateur. Cependant, la désactivation ou la suppression des cookies peut vous empêcher d’utiliser certaines fonctionnalités du site.

Fermer