Les 6 ans : biographie de Scipino

Né au cours du Troisième Age à Bourg-de-Touque, Scipino est un « Pieds Velus », fruit de l’amour entre Barnabé Hâbleur, documentaliste à la bibliothèque des Grands Smials et de Lina Hâbleur née Fleuret, fabricante d’armes itinérante.

Durant son enfance, Scipino était un hobbit comme les autres, aimant jouer avec ses amis à l’ombre du Grand Saule ou parodiant de grandes pièces locales sur la scène de Methel. Son père s’est toujours employé à lui donner une éducation et une instruction particulière, par le biais de longues heures de lecture et de récits dont lui seul avait le secret. Il nourrissait l’espoir de le voir un jour endosser un rôle majeur dans la Comté. Il n’était pas rare que Scipino laisse son esprit divaguer lors des longs préceptes de son papa, rêvant de vastes étendues et de rencontres inattendues dans des contrées que seule son imagination avait foulé.

Car Scipino cachait au fond de lui un désir qui ne faisait que grandir au fil des années : celui de partir à l’aventure et par la même occasion, de s’initier à l’art du combat. Il ne faisait aucun doute qu’il avait la force d’âme et la volonté pour atteindre son but. Il connaissait tout du récit de la bataille des Champs Verts, chaque passage résonnait en lui comme un coup de cor retentissant. C’est d’ailleurs cette bataille qui l’inspira le plus et Taureau Mugissant était très vite devenu son idole. Dès que l’occasion se présentait lorsqu’il accompagnait les itinérances professionnelles de sa maman, Scipino allait admirer la statue de Bandobras Touque aux Trous des Grisards, fendant l’air à l’aide d’un bâton dans des batailles imaginaires.

Difficile pour Barnabé d’accepter que son rejeton veuille emprunter la route de la guerre, lui qui avait tant fait pour lui faire découvrir les voies de l’érudition et du savoir. Dans un premier temps, il rejeta en bloc les aspirations de son fils, allant même jusqu’à réfuter l’existence d’un monde au-delà de la Comté et dépeignant de vastes étendues dépourvues de vie sous quelque forme que ce soit. Scipino avait toutefois réussi, à force de persuasion et grâce à une indéniable qualité d’orateur héritée de son père, à convaincre sa mère de l’encourager dans son projet. Et mieux encore. Elle voulut contribuer à son essor et commença à lui confectionner des armes que nul autre hobbit n’eut jamais manié ou vu, voir même osé imaginer. Cela prit du temps, mais la volonté de son fils était si grande que Lina ne pouvait que s’y plier. Au tour désormais de Barnabé de se résigner, d’abord à contrecœur, puis plus franchement mais sous une seule condition : que Scipino ne cède jamais à l’obscurité et qu’il continue d’entretenir cette flamme qui l’avait depuis toujours animé. Celle qui lui avait permis de s’élever, d’apprendre, de se cultiver et de toujours s’ouvrir aux lumières du monde.

C’est ainsi que Scipino prit son courage à deux mains lorsque les prémices d’une menace planaient sur la Comté et que quelques hobbits désormais fameux furent impliqués. Ce fut pour lui l’occasion de se lancer et de commencer sa pérégrination vers ce qu’il conviendra d’appeler une aventure hors du commun.

Aujourd’hui, Scipino a entamé son chemin vers l’est. Il construit, améliore, perfectionne et développe ses compétences au combat au cours de son périple, loin encore d’avoir atteint son apogée mais toujours habité par la même détermination. Il garde dans son cœur et à l’esprit la promesse faite à son père et se fait fort de continuer à enrichir son âme au même titre que ses techniques martiales.

Il est désormais bien loin le temps de la Comté et de ses récits au coin du feu, les chemins se font dangereux et imprévisibles, la mort s’immisce et la peur prend place, mais Scipino sait, lui, que c’est sa destinée et que pour rien au monde il ne ferait marche arrière.

 

Presse des Peuples Libres

La Presse des Peuples Libres est là pour vous offrir un espace d’expression libre, ouvert à tous. Vous pouvez l’utiliser pour faire passer vos messages, donner votre avis ou réagir à l’actualité du jeu ou plus largement de l’univers de la Terre du Milieu.
Retrouvez l’ensemble des publications de la Presse des Peuples Libres en suivant ce lien.

Un Commentaire

  • Piedarbre Commenté le 10 février 2017 Répondre

    Ah la la, l’appel de l’aventure, le goût du danger, pauvres nombreux parents qui s’inquiètent pour leurs petits partis trop tôt:)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mesure anti-Bot (réservées aux utilisateurs non inscrit sur le site) : * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

banner
Aller à la barre d’outils

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation de cookies. plus d'info...

Le site utilise des cookies pour une navigation et une participation à la vie du site plus fluide.
De même les services publicitaires, la mesure d'audience, et le partage d'article sur les réseaux sociaux utilisent des cookies.
Si vous voulez continuer à utiliser ce site sans changer à vos réglages concernant l'acceptation de cookies, cliquez sur "Accepter".

Vous pouvez désactiver l’utilisation future des cookies ou supprimer tous les cookies déjà stockés sur votre ordinateur en utilisant les paramètres de votre navigateur. Cependant, la désactivation ou la suppression des cookies peut vous empêcher d’utiliser certaines fonctionnalités du site.

Fermer