Des retrouvailles à faire dresser les cheveux sur la tête #1

Voici de nouvelles aventures de notre Hobbit favori, Bingo Bophin. Le bougre est de retour pour une quête à l’occasion des Moissines. Une quête toujours en compagnie de Lomëwen, qui devrait vous donner des frissons, ou au moins pour les plus blasés d’entre vous, vous faire lever un sourcil.

Contes terrifiants à se faire dresser les poils des orteils

Après plus d’une année sans revoir Bingo Bophin, c’est avec un grand plaisir que je l’aperçois à l’Arbre de la Fête, alors que je fais une halte pour fêter les Moissines (et me détendre entre deux camps d’orques à éradiquer).

Lui aussi vient fêter les Moissines, il y a d’ailleurs invité sa cousine Prisca et ses nombreux enfants. Vous vous rappelez, toute cette bande de joyeux lurons du Pays de bouc ! Mais si ! Faites un effort, voyons !

Il les a invités pour qu’ils profitent des activités et surtout faire une veillée dans les Champs Verts, en se racontant des histoires d’épouvante à la nuit tombée…

Comme à son habitude, Bingo profite de ma présence pour se délester de certaines tâches…
Aujourd’hui c’est assez simple puisque je dois me contenter de vérifier que tout le monde s’amuse bien dans sa famille à l’Arbre de la Fête.

Je commence par le commencement, en allant voir Prisca Bophin.

Cauchemars effrayants

Elle m’explique que cela fait de nombreuses années qu’elle n’est pas venue au festival des Moissines, et qu’elle profite de la visite à son cousin pour ce faire.
Elle semble parfaitement s’accommoder de voyager avec ses nombreux enfants.
Elle m’explique son astuce pour ne perdre personne en route : faire l’appel au départ et à l’arrivée.
Une bonne technique que je pourrai employer avec les Nains de ma troupe, s’ils venaient à venir plus nombreux. Enfin bon, je ne compte pas aller jusqu’au nombre de l’expédition de Thorin Ecu-de-Chêne…

Malgré ses précautions, il semblerait qu’elle ait égaré Berilac lors de la montée de la Colline.
Et pour que son fils profite des festivités, elle veut que j’aille le réveiller.
Pendant ce temps, elle-même profitera du festival, pas folle la Hobbite !

Comme prévu, Berilac est en train de dormir à l’ombre d’un buisson…

Il a même été trouvé par l’un des Hobbit déguisés du Cellier Hanté. Vous savez, ce Hobbit qui hante la Salle des Toiles d’Araignées !

« L’Ours » a pour idée de faire un tour à Berilac pour le réveiller en fanfare, histoire qu’il se mette dans l’ambiance du festival dès son réveil, histoire de ne pas perdre une miette des festivités…

Pas sûre que ce soit une bonne idée… Je doute que cela soit au goût de sa mère Prisca. Mais soit !

Berilac finit par se réveiller. Pas effrayé sur le coup.
Il m’explique qu’il a préféré se reposer en prévision de la soirée, pour profiter des histoires de son cousin Bingo sans s’endormir trop tôt.

En voilà une sage décision !
Et pour la peine, il reprend sa sieste. Sans avoir oublié de complimenter « L’Ours » sur son costume, qui fait triste mine de ne pas avoir réussi à effrayer Berilac.

Prisca, connaissant bien son fils, n’est pas surprise de la réaction de sa progéniture et se contente d’espérer que les récits de Cousin Bingo seront suffisamment effrayants pour qu’ils le tiennent éveillé ce soir.

A défaut d’être intéressé par les autres activités. Quel dommage !

La prochaine personne à solliciter mon aide est Camellia.

Des Bophin pour des pommes

La jeune Hobbite est très en colère contre son frère Griffo qui semble ne pas se soucier des règles de la pêche aux pommes. Le garnement a trouvé plus commode d’utiiliser ses mains et de croquer les pommes, à plusieurs reprises.
Bien polie, pour réparer les sottises de son frère, Camellia a proposé d’aller chercher d’autres baquets pour que le jeu continue… Brave petite ! Les organisateurs, bienveillants, ont accepté la proposition apparemment.

Pour encourager cet élan altruiste, j’aide la jeune Camellia à aller récupérer les nouveaux baquets.

Néanmoins, à l’instar de Griffo, il semblerait que des joueurs soient pressés de jouer. Ce dont Camellia m’avertit, puisqu’auquel cas, il me faudrait tout recommencer. Un peu comme les Hobbits friands de tourtes ou trop curieux de lire le courrier d’autrui…

Au final, Griffo a bien voulu retenir les règles expliquées par sa soeur.
Camellia est enchantée de participer à l’organisation. Il paraîtrait, selon Prisca qu’elle aime faire cela depuis toute jeune.

 

Le troisième Bophin à aider est une Bophin, en la personne d’Esméralda.

La jeune Hobbite, férue de danse, se désespère que peu de personnes ne se lancent au concours de danse. Elle se demande si l’ambiance inquiétante du Cellier Hanté y serait pour quelque chose… Personnellement, je présume qu’avec ou sans Cellier, cela ne changerait guère la donne.

Oser le pas de danse

Malgré tout, ma mission est de convaincre quelques timides Hobbits de se lancer à profiter de la musique pour se déhancher.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Voilà de quoi attrister la petite Esméralda…
Comme tout Bophin, elle ne se laisse pas abattre et estime qu’il est possible d’aider ces timides Hobbits à vaincre leur timidité si quelqu’un leur montre l’exemple !

Je vous laisse deviner qui Esméralda regarde avec un large sourire plein de sous-entendus… sur scène, histoire d’être bien visible. Riche idée Esméralda…

La danseuse en herbe est assez impressionnée de ma performance (bien qu’à force de ne plus danser, je suis terriblement rouillée…), me remercie (heureusement !) d’avoir joué le jeu pour encourager les participants.

Et part du principe que je serai à la veillée de Bingo le soir. Quelle sans-gêne cette famille !

Voilà, je vais pour m’acquitter de ma dernière tâche en allant aider Dinodas.

Dinodas, non

 

Dinodas a été très surpris d’apprendre par sa mère que la visite au cousin Bingo aurait lieu à Hobbitebourg et non à Grand-Cave comme initialement prévu, pour profiter du festival des Moissons.
S’il est convaincu que les circonstances réunies sont parfaites pour faire la fête (bonnes récoltes), il est extrêmement sceptique sur le fait de s’amuser en s’effrayant dans le Trou de Hobbit hanté.

Pire encore, le fameux cousin a prévu des histoires à faire peur le soir !
Malgré tout Dinodas désire jeter un oeil au lieu d’attraction du Festival. M’est avis qu’il va pas être déçu du voyage… *ricane*

La visite commence par la salle des toiles d’araignées.

C’est une des salles les plus effrayantes, avec ses grosses araignées. Mais pas pour Dinodas, qui ne fait que trouver les fausses araignées trop grosses, voit l’artifice avec le fil à pêche reliant les bêtes au plafond (c’est lui qui en a une d’araignée au plafond !).

Bref, il trouve cela mal fait et absolument pas effrayant…

Vient ensuite la salle des Rampants. Peut-être qu’avec toutes ces bêtes grouillantes, il aura quelques frissons.

Dinodas ne semble toujours pas effrayé dans la deuxième salle. Rechignant sur les bouteilles, les masques de gobelins et les lumières.

Mais quel rabat-joie ce Hobbit !

La troisième étape nous mène au sous-sol. Là, vraiment, j’aimerais qu’il frissonne face aux flaques dégoûtantes…

Encore là, Dinodas est exaspérant de ne pas jouer le jeu, trouvant à redire.

L’endroit est plus sombre, et plus tortueux, mais voilà pas de quoi effrayer un Dinodas blasé.

Finalement, c’est le grenier que visite Dinodas.

 

Toujours pas impressionné, totalement blasé, ne voyant qu’un peu de peinture écaillée et quelques rats… C’est à peine s’il est surpris de découvrir un grenier alors que la plupart des maisons hobbites n’en ont pas !

En conclusion, Dinodas trouve que le Trou hanté porte très mal son nom et que cela est limite ridicule.

 

Si ce pauvre Bilbon Sacquet entendait tout cela… Non, il vaut mieux qu’il ne sache pas !
Malgré tout, Dinodas a apprécié visiter le Cellier en ma compagnie et attend avec impatience les histoires de son cousin ce soir, afin de lui montrer que cela n’effraie personne…

Je retourne auprès de Bingo lui raconter la conclusion de mes diverses « missions ».

Il est ravi que chacun profite de la fête, bien que déçu de l’attitude de Dinodas, dont il a peur qu’il n’apprécie pas les festivités à leur juste valeur s’il ne frissonne pas.

Ce brave Bingo doit préparer une surprise dont il a le secret pour glacer le sang de Dinodas.
J’avoue que j’en ris d’avance.

Presse des Peuples Libres

La Presse des Peuples Libres est là pour vous offrir un espace d’expression libre, ouvert à tous. Vous pouvez l’utiliser pour faire passer vos messages, donner votre avis ou réagir à l’actualité du jeu ou plus largement de l’univers de la Terre du Milieu.
Retrouvez l’ensemble des publications de la Presse des Peuples Libres en suivant ce lien.

Un Commentaire

  • Gavinus
    Gavinus Commenté le 11 novembre 2017 Répondre

    Merci pour ce premier résumé :-)
    C’était bien sympa de retrouver ce bon vieux Bingo au Festival :-) Très très bonne idée !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mesure anti-Bot (réservées aux utilisateurs non inscrit sur le site) : * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

banner
Aller à la barre d’outils

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation de cookies. plus d'info...

Le site utilise des cookies pour une navigation et une participation à la vie du site plus fluide.
De même les services publicitaires, la mesure d'audience, et le partage d'article sur les réseaux sociaux utilisent des cookies.
Si vous voulez continuer à utiliser ce site sans changer à vos réglages concernant l'acceptation de cookies, cliquez sur "Accepter".

Vous pouvez désactiver l’utilisation future des cookies ou supprimer tous les cookies déjà stockés sur votre ordinateur en utilisant les paramètres de votre navigateur. Cependant, la désactivation ou la suppression des cookies peut vous empêcher d’utiliser certaines fonctionnalités du site.

Fermer