Il y a un peu moins d’un an, l’on apprenait qu’un nouveau jeu dans l’univers du Seigneur des Anneaux était en développement. Non, je ne vous parle pas de ce MMORPG financé par Amazon, mais d’un jeu qui sera certainement plus modeste. Celui développé par le studio allemand Daedalic : The Lord of the Rings – Gollum.

Un jeu qui, sans pourtant connaitre ni l’un ni l’autre, sera probablement à l’opposé du MMORPG. Un jeu solo misant tout sur ce personnage clé de l’œuvre qu’est Gollum, à la fois attachant et repoussant.

Une interview du producteur du jeu vient d’être publié par le magazine Edge et l’on peu y glaner quelques détails sur ce que sera ce prochain jeu, dans le genre action/infiltration. Un genre qui s’éloigne un peu de ce à quoi le studio nous avait habitué, Daedalic étant surtout connu pour ces jeux à la narration très forte.

D’abord l’on y apprend que le jeu est développé en partenariat avec Middle Earth Enterprise (ie: comme LOTRO), loin de Warner Bros pour ceux qui craignait déjà de voir un truc à la Shadow of Mordor.

Le studio semble vouloir se rapprocher le plus possible du matériel de base, en s’éloignant au passage de l’image dépeinte dans les films de Peter Jackson, mais aussi dans les jeux video. Tout en gardant en tête que ce personnage devra être assez « séduisant » pour ne pas rebuter le joueur qui passera de longues heures en sa compagnie.

On est partie de la personne qu’il était et nous l’avons fait évoluer. Vous pouvez voir qu’il a été quelque chose de plus humain, avant que l’Anneau ne le corrompe. […] On a besoin de quelqu’un que vous puissiez aimer, et d’un autre coté quelqu’un dont vous pourriez être réellement effrayé. Et à certain moment, croyez moi, vous aller le craindre.

Kai Fiebig – Senior Producer

Ce jeu d’infiltration nous mènera là où les films n’ont pas osé nous mener, dans de vastes régions à l ‘esthétique travaillée, inspirée directement des dessins de J.R.R Tolkien. Un monde riche et vivant, même au cœur du Mordor, où vous pourrez surprendre les orques dans leur vie de tout les jours.

Car vous vous en doutez, le combat sera à éviter à tout prix. Gollum n’a pas énormément de ressources à sa portée. Au delà de ses aptitudes à l’escalade et à se cacher, il ne faudra pas compter sur des dispositifs plus compliqués qu’un caillou jeté au loin pour faire diversion. Tuer votre ennemi restera une possibilité si les conditions sont réunies, mais cela ne sera pas sans risque quand se dernier agonisera brillamment, et cela aura aussi un impact sur Gollum.

Vous n’aurez pas non plus de nouvelle compétence à acquérir au fil de votre aventure. Ici aussi Daedelic se distingue en se montrant particulièrement cohérent avec l’univers. Gollum a plus de 300 ans, il n’a plus rien à apprendre.

C’est la psychologie tourmenté de Gollum qui sera la clé de voute du gameplay. Avec en permanence une lutte entre les deux facettes Sméagol/Gollum, au joueur de faire pencher la balance d’un côté ou de l’autre en fonction des choix qu’il fera au cour de son aventure.
C’est aussi l’occasion de profiter de ce dialogue à voix haute entre Sméagol et Gollum pour donner au joueur des conseils et indications sans que cela fasse forcé et artificiel.

Vous aurez quelque chose comme deux, trois ou quatre conflits intérieurs par chapitre, qui mèneront à terme, à une décision finale. À ce moment là, il sera difficile de se prononcer pour Sméagol, par exemple, si vous avez toujours joué du coté de Gollum avant ça.

Martin Wilkes – Game designer

L’aventure débutera dans les geôles de Barad Dur, et se terminera à peu prêt quand commence la Communauté de l’Anneau. Et entre les deux vous serez amener à croiser des orques, des elfes dont Thranduil, des haradrim, un Nazgul, et même Gandalf. Le jeu est prévu pour sortir en 2021 sur PC, PS5 et XBOX Series X.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mesure anti-Bot (réservées aux utilisateurs non inscrit sur le site) : * La limite de temps est dépassée. Please reload CAPTCHA.