Hier soir à la même heure se déroulai encore la troisième manche du concours de poésie organisé par les Érudits d’Arda. Aujourd’hui nous savons qui l’a remportée.

Sur le thème des “Hommes” écoutez les vers de dame Sineri de la Lune

Il y avait un lointain château,
Tout là-bas, longé par un ruisseau.
S’éternisait un riche héritier,
Que la guerre avait esseulé.
En manant, le noble s’habilla
Vers un champs de labour il alla.
Il songeait à la Belle des champs,
Qui filait la laine en ce Printemps,
Consumait le bonheur dans un feu
Pour ne laisser que cendres à mille lieues,
Avec son fuseau et sa quenouille.
Fasciné, Courtois s’agenouille.
Prenant le temps de lui faire la cour,
En galant, il clama son amour,
Lui avoua qu’il était un prince.
Et la Belle, dans un sourire mince
Prit congés du noble en paysan
”Je ne souhaite me lier à nul manant,
A votre accoutrement je le vois ;
Vous êtes un gueux, rien de plus grivois.
Dans votre mansarde, retournez,
Car moi, j’attends un grand chevalier.
Celui du château est un noble,
Et il n’est pas comme vous, ignoble.”
Dans son château, Courtois retourna,
Ses habits de gueux, il retira,
S’équipa de son armure dorée,
En guerre, partit le cœur brisé
Et l’on raconte encore par ici,
Que la Belle l’attendit toute sa vie.

Les autres compositions sont aussi ouvertes à la lecture sur le forum des Érudits d’Arda. En attendant la 4e et dernière manche qui aura lieu lundi prochain toujours vers les 21h, félicitons Sineri pour sa victoire qui lui rapporte une belle pièce d’or.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mesure anti-Bot (réservées aux utilisateurs non inscrit sur le site) : *