Turbine nous offre une nouvelle fois un extrait de la bande son des Cavaliers du Rohan. Cette fois ci avec un morceau en entier, et non plus un medley de thèmes réarrangés.

[youtube=http://www.youtube.com/watch?v=3erxw8mlY34]

Chance Thomas à choisi de nous faire découvrir “Shadow of the Argonath”, un thème composé pour accompagner le joueur dans sa traversé du Mur de l’Est. Le morceau est même accompagné d’une description rédigée par le compositeur en personne.

Dont voici la traduction:

“Ce morceau à été écrit pour accompagner le joueur dans son exploration de la région du mur de l’est.

La musique débute avec une version du thème du Gondor, lente et légèrement brumeuse, jouée sur des cors et des cornemuses irlandaises (Uillean), représentant l’érosion d’une certaine idée du Gondor et de sa dominance parmi les hommes à l’ouest.
Le thème veut monter en noblesse, puissance, force et caractère. On peut l’entendre lutter, s’étirer, s’étendre et même atteindre un instant une forte cadence. Mais il ne peut durer! Les Intendants du Gondor ne pourront jamais, à eux seuls, incarner l’État dans toute sa splendeur et ainsi faire durer le thème. Les uilleans se fondent dans un écho distant, suggérant la majesté perdue dans le temps qui fût celle du trône du Gondor.

Puis, vers 1:05, il y a une injection d’espoir. Nous avons une seconde interprétation du thème du Gondor cette fois ci plus concentrée, un peu plus pure, jouée au pipeau et au uillean. Le pipeau représente Frodon et la race des hobbits. Frodon apporte l’espoir au monde alors qu’il s’aligne lui même avec les plus nobles des passions des hommes. Les uilleans représentent les gloires du Gondor (particulièrement celles des rois du Gondor), représentées maintenant par Aragorn dans son soutient à Frodon et à la quête.
Les deux instruments s’entrelacent et se soutiennent mutuellement, symbolisant comment les destins des deux individus et de leur races respectives sont maintenant irrémédiablement entremêlés.

Près de 2:00mn, il y a une douce montée vers un paroxysme d’espoir… mais les doutes surgissent, alors que les uilleans et le pipeau résonnent dans un futur incertain. Sans oublier le danger qu’il y a dans la région, on entend les voix de la flûte basse, des percussions et des cordes légèrements dissonantes pour nous ramener aux dangers présents.
Néanmoins, les cors et les sifflets s’élèvent ensembles une dernière fois dans l’unité et la compréhension, puis ultimement poursuivent séparés alors que le sifflet (Frodon) s’évanoui et le cor (Gondor) poursuit résolu vers le Rohan.”

Un bien beau morceau qui nous rassure donc. La bande son du Rohan ne contiendra pas que les thèmes déjà connus réarrangés, mais aussi de nouvelles compositions parfaitement inédites. Avec une dose d’épique en plus j’ai le sentiment.


7 Commentaires

      1. En effet. Et est-ce moi, ou cette musique (avec ses cornemuses irlandaises), fait plus penser au Rohan qu’au Gondor? Quand je l’écoute je ne peux pas m’empêcher de penser à Edoras, mais pas du tout à Minas Tirith…. Pour le Gondor, peuple installé dans des citadelles de pierres, j’aurai plutôt vu de la musique un peu plus proche du Moyen-age et de la chevalerie française.

        Avatar Leo
  1. Le Gondor est aussi représenté par des cor classique, et non seulement ces cornemuses.

    On verra ce que Chance Thomas aura fait pour le thème de la mort de Boromir, où pour le coup on ne devrait trouver que le Gondor.

    Mais d’une manière générale il faut réussir a se dégager de notre monde réel, les cornemuses ont beau être irlandaise et plus coller a l’image du Rohan que celle du Gondor, Thomas les as surement choisie pour autres choses que leur image que l’on en as aujourd’hui.

    Et Minas Tirith n’est pas non plus Boulogne sur Mer, et personellement je trouve que le Moyen Age colle assez mal à la Terre du Milieu, de mon sentiment la Renaissance lui va mieux.

  2. Pour vous mettre d’accord, et en se basant sur ce que l’on voit dans le film, la Terre du Milieu semble être sur la fin du bas moyen age (1400-1500).

    Bien sur, ce n’est qu’une approximation, mais c’est à cette époque que commence a surgir les premières pensées de la Renaissance dans les pays les plus avancés tel que le Gondor (bien qu’en réalité il soit plus bloqué dans son développement par l’absence de roi…) avec par exemple la présence d’une armée de métier.
    C’est a la même époque qu’un bon nombre de pays voisin sont quand a eux toujours en plein bas moyen age. Le Rohan en est un bon exemple, avec son armée féodale qu’il faut envoyer quérir de village en village pour rassembler tous les fermiers ayant prêter le serment des cavaliers du Rohan.

    1. Oui, mais en même temps à chaque fois qu’on essaye de se baser sur une époque historique réelle pour interpréter un texte de fantasy quel qu’il soit, on se retrouve vite acculé (par exemple en en RP). Et en ce qui concerne Tolkien : au Moyen-Age, il n’y a ni Nazguls, ni Elfes, ni Angmar… ni même un Roi qui soit à lui seul une personnification idéale de la justice parfaite, de la puissance immanente et de la Paix. Le Moyen-âge n’est qu’une lointaine apparence dans le SdA, une sorte de base esthétique, tout comme la civilisation décrite dans Matrix n’est qu’un très vague reflet de nos civilisations post-industrielles. Donc attention, quand même, on est en plein dans le domaine de la création littéraire, là, et aucunement dans celui de l’Histoire.

  3. Erf… Mais nous sommes dans un monde de magie, tel que l’imaginé les hommes du moyen age…

    Ok, ok ! je troll :)

    Je suis d’accord avec toi Lohiel, ce n’est que certain des esthétique du SdA qui est emprunté au bas moyen age…
    Néanmoins, tu avouera que c’est chercher la petite bête que d’insister sur l’absence de Nazguls au moyen age…
    Si on y va par là, les styles architecturaux du Gondor et du Rohan conviennent au moyen age, mais les elfes et les nains sont hors sujet, leurs technique de dessins à quelque siècles d’avance et les technologies employé (par exemple la sellerie) sont aussi en avance…

    Pour autant on parlait précédemment de la présence de cornemuse dans le morceau, c’est un instrument dont les origines remontes plus loin que le moyen age, et l’air joué par les musiciens dans le morceau choisis doit être tout aussi vieux.

    Pour une musique pour le Gondor, je pencherai pour les trompettes de batailles lors des batailles (-_-“) et en effet, pas de cornemuse en intérieur, mais plutôt harpe et luth…

    Comme dit Edward, on entend plus parler du Gondor en ce moment, mais j’imagine que nos retrouvailles avec la communauté (ou plutôt ce qu’il en reste) va nous faire côtoyer Aragorn et le triste souvenir de Boromir (jamais pu le blairer celui la…). Etant un moment clef de l’histoire dominé par des puissants du Gondor, et le Rohan étant lui même une ancienne province du Gondor, il est normale d’y trouver les thème de ce dernier.

    Prennez le thème du Gondor, ajoutez des tambours : obtenez un superbe thème du Rohan ! (je troll encore… mais allez savoir…)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mesure anti-Bot (réservées aux utilisateurs non inscrit sur le site) : *