Premier a dégainer, le site Massively nous à rédigé un petit compte rendu de ce qu’ils ont vu a l’E3 concernant les Cavaliers du Rohan.

Un petit aperçu, ni plus ni moins. Les journalistes n’ayant pas put poser la main véritablement sur le jeu. Ils devaient se contenter de regarder un des développeurs Turbine jouer. Quelle frustration !

Naturellement, on commence par le combat monté. La pierre angulaire de cette quatrième extension, et outre le fait que les montures de guerres sont entièrement personnalisable, dans leurs compétence et leur apparence, on apprend aussi que les traits sélectionnés seront enregistré dans un profil. Et le joueur sera en mesure de basculer entre plusieurs profils pour satisfaire a une situation donnée. Par exemple avec un profil de trait orienté solo, et un autre pour le groupe.

Une mécanique que nombre de joueurs de toutes classe réclame depuis des lustres pour les traits de classe et qui fait enfin son apparition mais pour votre cheval. Peut être qu’a l’avenir celle ci sera étendue aux personnages.

L’autre point fort du Rohan, d’après les journalistes, c’est la qualité des paysages. Ca a toujours été le point fort du jeu, mais cette fois ci les développeurs se sont surpassés. Repoussant encore les limites du réalisme des détails.

Les herbes et les fleurs réagissent à votre passage. Les pollens volent au dessus de la plaine, les insectes virevoltent. La lumière perce au travers de la canopée de Fangorn. Tout est saisissant.

Les villages sont plus vivants que jamais, les enfants et les chevaux interagissent avec vous. Chaque patelin affichant son identité propre, avec son histoire et son architecture.

Et le tout est baigné dans la musique de Chance Thomas. À qui l’on doit les premières musiques du jeu de l’ère Ombres d’Angmar / Moria. D’ailleurs à ce propos, Turbine refléchi à sortir une nouvelle bande originale qui contiendrai les musiques du Rohan.

L’article se termine avec une mini interview où le prix de l’extension est abordé. Turbine se justifiant par l’étendue du terrain développé et le volume de cette extension bien supérieur a l’Essor d’Isengard.

Petite précision pour terminer, le cristal de souvenir est à usage unique, je croit bien que c’est la première fois qu’on le voit écrit noir sur blanc.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mesure anti-Bot (réservées aux utilisateurs non inscrit sur le site) : *