Aujourd’hui Turbine nous offre un nouveau morceau issu de la bande son des Cavaliers du Rohan, intitulé “Les Seigneurs des chevaux de Norcrofts”.

[youtube=http://www.youtube.com/watch?v=FaOq3lDw2kw]

Toujours composé par Chance Thomas, ce morceau est lui plus tourné vers le Rohan que les deux précédents diffusés. Voici la présentation du compositeur:

C’est une des piste musicale qui accompagne les phases de combat monté dans les Norcrofts.

Les Norcrofts sont une partie complexe du monde Eorlingas. Ici résident quelques uns des plus loyaux et puissants des hommes du roi. Pourtant, dans un sombre contraste, les joueurs découvriront que l’intrigue et le subterfuge sont aussi en marche dans cette partie du royaume des chevaux. La musique doit refléter cette dichotomie.

La chanson commence avec une présentation sans retenue du thème de la loyauté dans les Norcrofts avec des cors et des trombones, rejoint par des violons. En vieil anglais, le chœur chante avec vigueur les loyaux guerriers, lances, boucliers épées, etc.

Puis vient le contre thème. Exposé lourdement par une large section au cor, il semble annoncer sa mise en garde avec une brave mélancholie. Une fois prolongé dans les hautes cordes et la flûte basse il prend un air d’anxiété et de corruption, effaçant la loyauté des sens. Pendant tout ce temps, dégringolant sans cesse, la rythmique de la figure à cheval reste au coté du joueur.

Voila la dichotomie ! Alors que le corpulent et vigoureux thème des Norcrofts tient une place proéminente, il y a le doute entrelacé au travers de contre mélodies et d’harmonies dissonantes. Même à la fin, il n’y as pas de résolution claire alors que l’on s’approche doucement d’une conclusion insatisfaite avec seules les percussions et les contrebasses frémissantes sur la tonique.

Entre parenthèses, cette piste contient un de mes versé favori extrait des Deux Tours: “Où sont le cheval et le cavalier ? Où est le cor qui sonnait ?”

La traduction en vieil anglais donne: “Hwaer nú cwom hors ond hererinc? Hwaer cwom herehorn blawende ?”

Les goûts et les couleurs comme on dit. Personellement, alors que les deux premiers morceaux m’ont beaucoup plus, celui ci moins. Je ne retrouve pas l’image sonore que je me fait du Rohan. Le fait qu’il soit destiné au moment de combat n’est peut être pas étrangé à cette sensation.

J’espère qu’on aura l’occasion d’en entendre plus encore.


Un commentaire

  1. Musique de bataille, fort sombre cependant, et comme dit dans la description du morceau on se retrouve plutôt insatisfait du dénouement du morceau…

    Sans dire que j’adore, c’est pour moi un bon morceau, plein d’action, sans trop de pause… j’espère juste ne pas devenir psychopathe en l’entendant lors de tous les combats qui nous attendent… il y a de quoi vraiment être stressé avec ces violons :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mesure anti-Bot (réservées aux utilisateurs non inscrit sur le site) : *