Le cambrioleur de Foradan a repris du service pour un nouveau test hors des sentiers battus. Une comparaison entre le DPS d’un cambrioleur spécialisé Poignard silencieux, et un autre spécialisé dans les hémorragies du Parieur.


Ces jours-ci, j’ai fait un petit jeu qui a même intrigué le canal /monde. Tout le monde sait que la spé rouge, c’est pour DPS ; tout le monde dit que le bleu a des grosses hémorragies ; tout le monde sait que le cambrioleur tape mieux dans le dos.
Oui, mais de combien ?
Et sur un combat qui dure un peu, que valent les dots bleus contre l’avalanche de coups de poignard rouge ?

J’ai choisi un gros punching ball, je suis allé le taper, en notant mon score, et j’y suis retourné en changeant mes rotations de compétences, mes traits.
Et puis j’ai fait appel à un tank pour servir d’appât et me permettre de poursuivre mes recherches sur le bonus de position.

Avec le même équipement, la même maîtrise physique, finesse et taux de critique, j’ai donc comparé le DPS de la spécialité parieur contre celui de poignard silencieux.

Tout d’abord, comme c’est traditionnellement un sujet de débat houleux et subjectif, chaque test ne vaut que pour une situation donnée, et une spécialité peut être plus utile qu’une autre selon les cas et le style du joueur.

Le punching ball, c’est la tortue de Filikul, Nornúan, level 58, 970k de moral.
Equipement avec 55k de maîtrise physique, bijoux de batailles épiques avec bonus de position et de critique, arme et objet légendaires imprégnés contenant les legs suivants (en bleu ceux utiles à la spé Parieur, en rouge ceux utiles à la spé Poignard) :Cambrioleur - Gouffre de Helm

Arme

  • dégâts pari nocif
  • dégâts coup de poker
  • dégâts attaque par surprise en discrétion
  • dégâts d’hémorragie
  • multiplicateur de critique des enchaînements critiques
  • dégâts d’hémorragie d’attaque sournoise
  • dégâts aux compétences de réactions aux critiques

Sac

  • dégâts de Le tout pour le tout
  • dégâts d’attaque par surprise
  • multiplicateur de critique
  • dégâts de position

Et le reste qui n’est ni spécifique au DPS ou à l’une des spécialités.

Dans ma spé bleue, j’ai complété avec quelques points en rouge, en évitant ce qui faisait appel à la discrétion.
Dans ma spé rouge, j’ai complété avec quelques points en bleu, notamment les traits “perspicacité” (+25% d’hémorragie), “avantage du parieur”, “hémorragie aggravée”, “lancer de dés” (+5% au cac, +2.5% de critique).
Je reviendrai plus bas sur les traits qui méritent un éclairage.

Voici une base de répartition des points, on peut imaginer des variantes :

Première étape : face à la tortue !

(n’étant pas une sentinelle, le combat s’arrête quand la tortue a gagné, plusieurs essais pour varier les rotations et je retiens ici le meilleur essai, sans parchemins, potions ou compétences de survie)

Poignard silencieux : 106″, 411k de dégâts, 3845 DPS, 38.8% critique
Parieur : 95″, 413k, 4312 DPS, 45.8% critique
(pour le détail, le combat durait entre 93 et 131″, de 391k à 489k, de 3655 à 3845 DPS, 35.3% à 38.8% critique en rouge, de 4115 à 4312 DPS, 41.6% à 45.8% critique en bleu).
Une première tentative d’explication est que le poignard silencieux est en deuil de tous ses bonus de position sur les traits, compétences et objets, et que le parieur critique davantage.

Deuxième étape : la tortue en sandwich !

(En faisant appel à un tank qui avait pour mission de taper tout son content tant qu’il gardait l’aggro sur lui. Cette fois, le combat se termine par la mort de la tortue). Le cambrioleur étant évidemment concentré sur le talon de l’animal.

Poignard silencieux : 162″, 783k, 4825 DPS, 41% critique
Parieur : 175″, 858k, 4879 DPS, 40% critique.
En position, le Poignard silencieux gagne 25% de DPS et 6% de critique.
Grâce aux bonus sur les objets, le Parieur gagne 13% de DPS.
Et les deux se retrouvent au coude à coude sur cet exercice.

Que peut-on penser de tout ça ?

La force du poignard silencieux repose sur 3 piliers : discrétion, position, critique.
La discrétion existe sous deux formes : la compétence “dissimulation” et la feinte améliorée.
“Dissimulation” profite exclusivement de 2 traits : “attaque furtive” (qui augmente de 100% la prochaine attaque) et “dissimulation améliorée” (qui garantit un critique sur attaque sournoise/attaque par surprise).
Toutes les autres compétences et traits sont utilisables avec la feinte améliorée, notamment “dissimulation de dague”et “attaque dans l’ombre”.
À noter que l’attaque sournoise/attaque par surprise aura pour conséquence de consommer le bonus de feinte améliorée. En revanche, cela permet d’avoir une attaque sournoise améliorée et une attaque sournoise en continu, si on souhaite les inclure dans sa rotation (le cumul de l’attaque sournoise ne s’applique pas aux versions améliorées par la discrétion).

Mais la question que tout le monde se pose, c’est surtout comment le Parieur fait pour atteindre le même niveau de DPS ?

Pour ce que j’ai relevé, cela repose en partie sur 2 traits : “rétablir l’équilibre” et “le tout pour le tout”.
L’un donne un bonus aléatoire de vitesse d’attaque (18%), de maîtrise physique (2424, soit près de 6% dans mon exemple), de critique (4848, soit 0.5% de critique et 6.2% d’ampleur) ou d’esquive (2424), soit 3 valeurs améliorant le DPS, et cela en permanence, un bonus de vitesse pouvant se suivre d’un bonus de vitesse, on n’a aucun contrôle dessus.
L’autre donne 30 secondes de bonus de vitesse d’attaque (50%), de dégâts (50% avant legs =>78% après), de la finesse et de l’esquive. Si la cible n’est pas morte, il y a 15 secondes de malus de vitesse d’attaque (50%), de dégâts (50%, non concerné par le legs), finesse et esquive. Puis 15 secondes de rafraîchissement avant d’être activable.
Malgré la pénalité, c’est avantageux, car le bonus dure plus longtemps et profite du legs.
Pour les sceptiques, 50% de vitesse, ça signifie que là où il y avait 30 attaques en 30 secondes, il y en aura 45 (30×50% =15 | 30+15=45). Puis 15 secondes avec 8 attaques. Puis 15 secondes avec 15 attaques. Total pour 60 secondes : 68 attaques.
Les 18% de “rétablir l’équilibre”, cela équivaut à 11 attaques de plus par minute.
Les attaques sournoises peuvent se cumuler jusqu’à 4 fois.
Voilà les piliers du DPS Parieur : le nombre d’attaques et les hémorragies. Plus les attaques sont nombreuses, plus les chances d’avoir un critique augmentent.

Presse des Peuples Libres

La Presse des Peuples Libres est là pour vous offrir un espace d’expression libre, ouvert à tous. Vous pouvez l’utiliser pour faire passer vos messages, donner votre avis ou réagir à l’actualité du jeu ou plus largement de l’univers de la Terre du Milieu.
Retrouvez l’ensemble des publications de la Presse des Peuples Libres en suivant ce lien.


6 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mesure anti-Bot (réservées aux utilisateurs non inscrit sur le site) : *