Odebert Biscotte, petite hobbite des forts. Née dans la comté d’un Père
au fort caractère et d’une mère qui ne s’en gênait pas non plus, les
rixes étaient monnaie courante dans la maisonnée. Le centre de la
fratrie avec ses 2 frères bon à mangé du foin.
Dans les marais proches de chez elle on trouvait toujours de quoi
faire…. mais la petite hobbite est plus attirée par le monde du dehors,
par des grands gens, leurs grandes oreilles comme les porcs qui bordent
les fermes avoisinantes sont si drôles, et les gros nains sont marrants
surtout quand ils sont pleins d’alcool, ils perdent tant de choses de
leurs poches….
Mais la guerre arriva si proche des marais qu’elle emporta sa maison et
ceux qui y étaient, père, mère, frères, animaux …
Au début recueilli par les voisins, mais elle voulait découvrir le
monde et ses mystères.
Abandonnée par les siens, trop différente et trop libre, elle apprendra
la cabriole, le vol, dans les rues de Bree, pas loin dans une impasse,
oui oui je sais que vous connaissez le coin….
À la recherche de richesse, elle passa du temps chez les hommes. Elle
observe, elle se sert, et profitera aussi de l’enseignement glané au
fils du temps.
Sa véritable histoire débute ici,
“L’amour” passera par la, mais au final, ralenti ses projets de grandes
aventures, loin loin dans les grandes terres… , 2 enfants, 2 filles,
Aubelline et Jolyfleur, et un compagnon qui préfère chasser et pêcher.
Les enfants grandissent vite, et prennent le même chemin qu’elle, le
vol et la rapine, sont très rapidement autonomes….

Un groupe de pèlerin passera par la, leurs histoires vont la décider
enfin de tout quitter, sa recherche d’aventure et de richesses vont
l’amener loin dans les terres, elle s’associe à un groupe pour pouvoir
se “nourrir”, mais la guerre fait des ravages donc en changent
régulièrement, jusque a arrivé … au bout du voyage?
Non juste en Moria, ou tout va changer, un Balrog ça ne se vole pas, un
marquage sur la fesse en sera le prix, comme un tatouage d’infortune.
un retour obligé a Bree, l’âge n’aide pas, elle y retrouvera ses filles
qui lui font bien payer l abandon du foyer, les méchantes filles ;)

Presse des Peuples Libres

La Presse des Peuples Libres est là pour vous offrir un espace d’expression libre, ouvert à tous. Vous pouvez l’utiliser pour faire passer vos messages, donner votre avis ou réagir à l’actualité du jeu ou plus largement de l’univers de la Terre du Milieu.
Retrouvez l’ensemble des publications de la Presse des Peuples Libres en suivant ce lien.


5 Commentaires

  1. Maman….si seulement tu étais restée plus longtemps près de nous… on aurait formé une véritable famille….Moi qui te voyais comme une mère sans cœur, j’ai envie de verser une larme… Et je t’assure cette fois ci, je ne pense même pas à mon futur héritage !

    Avatar Aubelline

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mesure anti-Bot (réservées aux utilisateurs non inscrit sur le site) : *