Je me nomme Gamleth fils de Eadhelm (ce qui signifie Noble casque) et Deorwyn (Dear delight), je suis originaire du Rohan et né en l’an 2988. Je viens d’un petit bourg de la vallée d’Harrowdale. J’ai une petite sœur de 6 ans plus jeune que moi, Eadwyn, malheureusement encore une qui n’est pas faite pour ces temps de guerres. Elle vit toujours dans la maison familiale auprès de père et mère. Douce et tranquille, je me suis fortement attaché à elle. Pour anecdote je suis également issu de la même famille que Gamelin (chef de For-le-Cor). Voilà pour la famille.

J’ai vécu une histoire assez ordinaire, vadrouillant entre notre ferme et celle des autres, c’est là que j’ai pu développer ma force et ma vitalité au contact de notre bonne vieille terre. C’est également là que j’ai commencé à tirer à l’arc (notre malheureux voisin n’a jamais su ce qui était arrivé à ses poules…). Je me suis lié d’amitié avec Herefrand son fils, qui m’a par la suite également suivi dans le nord. En 3003 du Troisième Age, je me suis engagé avec mon ami dans la garnison de For-le-Cor où nous avons appris le maniement des armes et pour ma part je me suis spécialisé dans l’épée à deux mains dont la force de frappe m’a séduit.

Bien qu’Eomer avait suffisamment à faire sur notre propre territoire, il gardait un œil sur ce qui se passait au nord. C’est pourquoi je fus envoyé comme éclaireur (comme d’autres, je ne fus pas le seul à partir : les voyages forment la jeunesse) dans les terres nordiques. Malheureusement, nous avons été fait prisonniers du côté du Pays de Bree et le voyage aurait pu prendre une tournure tragique si la chance, le hasard ou le destin n’avait pas pris soin de moi.
La suite, pour la plupart, vous la connaissez, j’ai été, fort heureusement, libéré par Grand-Pas. Et j’ai été engagé, bon gré, mal gré dans une aventure, un voyage inattendu, la menace étant plus importante que nous ne le pensions, c’est pourquoi je suis resté pour donner un coup de main à tous ces pauvres gens qui comme Eadwyn ne savent pas ce qui les attendent et ne peuvent se délivrer du mal qui se répand.

Je suis plutôt de nature solitaire mais j’apprécie la bonne compagnie, vous pouviez me voir accompagner par Herefrand, notamment lors d’escarmouches avec l’ennemi et plus souvent par Basquaise, une petit poule rousse (en réparation de mes jeunes années). Quand l’ennemi nous laisse un peu de temps, je me suis découvert un faible pour la pêche (mes nombreux trophées ornent fièrement les murs de ma maison et celle de mes voisins) et la musique (j’apprécie écouter les nombreux concerts à travers la Terre du Milieu). J’aime à fumer, boire et m’amuser et quand je peux je profite des festivals, des concerts et autres événements qui sont comme une lueur d’espoir dans les temps sombres d’aujourd’hui. En vue de ma nouvelle mission, je me suis installé plus confortablement dans les résidences de Bree et je me suis lié avec la confrérie des Rois du Nord.

À la suite de ma mésaventure au Pays de Bree, j’ai été mené à une âpre lutte sur les terres du Roi Sorcier. Après quoi mon voyage m’a poussé à découvrir les beautés de Khazad Dum et les sombres forêts de Dol Guldur. Je suis enfin parvenu dans mon pays à mon plus grand plaisir. J’y ai pu redécouvrir les joies des chevauchées intrépides sur l’herbe verte des plaines Rohirriques. Arpenter de nouveau la Cité d’Or et franchir les murs de mon village (Sousharrow) pas très loin au sud d’Edoras. C’est avec beaucoup de joies que j’ai retrouvé ma famille et plus particulièrement Eadwyn. J’ai aussi profité de mon passage pour offrir mon jeune poulet à la famille d’Herefrand, cadeau symbolique en souvenir de nos jeunes parties de chasse. C’est à l’occasion d’un passage dans les froides terres des Landes Farouches, que, pour contrer les dégâts de l’ignoble Núrzum, j’intégrais le FNR © (les droits d’auteur appartiennent à Pruna); le Front National Rohanais.

Depuis, je suis les traces d’Aragorn et lutte contre l’invasion de Minas Tirith. Non sans avoir auparavant éliminer la menace Isengard et les pirates de Dol Amroth. Je ne conterai pas ici mes hauts faits, là n’est pas l’objectif mais sachez tout de même que j’ai pu aider à la hauteur de mes forces à la défense du Gouffre de Helm, la sauvegarde de Dol Amroth et à la bataille des champs du Pelennor (comme beaucoup d’autres). Après avoir quelques temps parcouru la Terre du Milieu en compagnie des Rois du Nord, j’ai fondé ma propre confrérie : Nosse Taryatundo qui rassemble mes compagnons les plus loyaux. Parmi lesquels Regarin, homme du Rohan (ou présumé comme tel) que j’ai rencontré lorsque que je suis arrivé dans le Riddermark, il errait en guenilles à travers les plaines, il suit aujourd’hui sa propre aventure. (mais ceci est une autre histoire qui ne m’appartient pas).

Gamleth, cavaliers du Rohan, membre du FNR

Presse des Peuples Libres

La Presse des Peuples Libres est là pour vous offrir un espace d’expression libre, ouvert à tous. Vous pouvez l’utiliser pour faire passer vos messages, donner votre avis ou réagir à l’actualité du jeu ou plus largement de l’univers de la Terre du Milieu.
Retrouvez l’ensemble des publications de la Presse des Peuples Libres en suivant ce lien.


3 Commentaires

  1. Pour info, à titre de comparaison je signale qu’Eomer lors de la bataille des champs du Pelennor a 27 ans (2991), il est donc plus jeune que moi, Eowyn a un an de moins qu’Eadwyn, soit 23 ans au moment des faits et Théoden, ma foi, se porte pas trop mal, née en 2948, mort au champs d’honneur à 70 ans.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mesure anti-Bot (réservées aux utilisateurs non inscrit sur le site) : *