Elfe née à Alqualondë en 1495 durant l’âge des arbres sur les terres immortelles quelques jours après la destruction de ceux-ci et de leurs lumières par Melkor (elle ne fait donc pas partie des hauts elfes). Anouck Numarielle se fit nommer par un nom plus humain qu’elfique pour cacher son ascendance et son identité.

Elle fait partie du peuple des Teleri en ayant des ancêtres chez les Noldor du côté de son père qui fut tué durant la lutte fratricide pour s’être opposé au conflit. Et des Vanyar du côté de sa mère qui pour assouvir sa soif de vengeance poursuivit les responsables jusqu’en Terre du milieu. Elle emmena avec elle Anouck qui ne garde aucun souvenir de sa terre natale.

Sa mère trouva refuge en Doriath où après plusieurs années elle finit par abandonner son désir de vengeance. Quant à Anouck, elle y a vécu un moment avant que sa curiosité ne la pousse à explorer le Beleriand. Elle fut très vite fascinée par les chants et la musique, elle développa également un don pour l’agriculture et l’érudition.

Une fois le Beleriand englouti, elle partit fonder son foyer en Eregion. Elle eut un fils qui malheureusement fut porté disparu avec sa grand-mère pendant la guerre contre Sauron. Elle trouva refuge avec son mari à Fondcombe mais celui-ci finit par être tué sur la plaine de Dagorlad à la fin du second âge.

De nombreux siècles plus tard, elle s’installa au refuge d’Edhelion avant de voyager vers Aman. Mais une attaque lancée par Skorgrim la poussa à rester défendre le Lindon et les siens.

Bien après cet évènement, elle sauva un petit garçon dans un village dévasté et l’adopta. Mais une fois adulte, il fut capturé par les forces du mal quand il voulut répondre à l’appel des rôdeurs pour défendre l’Eriador.

Maintenant, elle retourne avec ses compagnons à l’exploration des contrées qu’elle a jadis visitées pour en garder un souvenir lorsqu’elle partira rejoindre son peuple de l’autre côté de la mer.

Elle est âgée de 7054 ans (3018 du troisième âge).

Presse des Peuples Libres

La Presse des Peuples Libres est là pour vous offrir un espace d’expression libre, ouvert à tous. Vous pouvez l’utiliser pour faire passer vos messages, donner votre avis ou réagir à l’actualité du jeu ou plus largement de l’univers de la Terre du Milieu.
Retrouvez l’ensemble des publications de la Presse des Peuples Libres en suivant ce lien.


3 Commentaires

  1. Et c’est pour ça que je ne joue pas d’elfes : 7054 ans faut arriver à assumer derrière ;), Pfiiouu 7 milles ans, ça en fait des années vécus, des guerres perdues, des guerres gagnées, 7 milles ans de joies et d’épreuves… Mais bientôt arrive le repos pour les elfes en cette du troisième age.
    Bon courage Anouck ^^.

    1. D’un autre côté, heureusement on n’a que rarement face à soi d’autres joueurs avec une telle durée de vie, pour le roleplay – même les autres elfes ! Là on semble en partie calibré pour la nouvelle race des “hauts elfes.”

      En tout cas, c’est encore une belle perspective de la longue histoire elfique, cela rappelle des lectures comme le Silmarillion : ).

      Fearadan Fearadan

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mesure anti-Bot (réservées aux utilisateurs non inscrit sur le site) : *