Le serveur légendaire Ithil va fermer ses portes le 15 juin 2021. Ouvert quelques heures après Anor le second serveur légendaire avait été créé pour absorber l’afflux de joueurs intéressés par cette nouvelle expérience de partir de zéro, presque comme à l’époque.

Deux ans et demi plus tard, le serveur le moins peuplé de tout les serveurs, ferme. Les joueurs sont libres de transférer leurs personnages d’Ithil vers n’importe quel serveur. Anor, ou un serveur classique. Fait étonnant, aucune limitation n’est à signaler. Les personnages d’Ithil ne souffrent d’aucune incompatibilité avec les serveurs ex-Européens. Si vous avez un personnage sur Ithil vous pouvez donc le rapatrier sur Sirannon.

Vous pouvez donc commencer votre migration dès aujourd’hui. Les transferts resteront gratuits et disponibles jusqu’à la fin de l’année, bien que le serveur en lui-même deviendra inaccessible le 16 juin.

Avant de lancer la procédure, passez relever le courrier de tout vos personnages sur Ithil histoire de ne pas manquer d’éventuelles pièces jointes. Si vous êtes chef de confrérie, abandonnez la maison de confrérie avant de lancer la procédure.

Une FAQ officielle est disponible pour les personnes concernées.

Concernant le premier serveur légendaire Anor, celui-ci continu son bonhomme de chemin. Évidemment comme Ithil sa population s’est considérablement réduite avec le temps. Et son intérêt a grandement diminué maintenant que le gros de la population en est rendu aux portes du Mordor, le nouveau personnage ne profitera plus de l’émulation que l’on pouvait trouver dans les région bas niveau à son ouverture.

La fermeture d’Ithil nous donne un début de réponse quant à la façon dont sera traitée la fin d’Arnor. On sait maintenant qu’SSG pourra fermer le serveur en offrant aux joueurs la possibilité de rejoindre le serveur de leur choix, sans limitation aucune. Mais Arnor peut aussi ne jamais fermer et une fois qu’il aura rejoint les serveurs classiques en terme de contenu débloqué, conserver sa spécificité du gain d’expérience réduits, ou peut-être l’abandonner et ne plus être distinctif des serveurs classiques.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mesure anti-Bot (réservées aux utilisateurs non inscrit sur le site) : *