Je ne parle pas souvent de livres ici, ce n’est pas vraiment la ligne éditoriale du site, mais quand il s’agit des œuvres d’une ancienne joueuse du Seigneur des Anneaux Online, j’ai envie de faire une exception.

Le diptyque Cinqueterre, c’est l’histoire d’un aller et retour, entre fantasy et science-fiction écrit et auto édité par Lohiel F. Courteveille.

Longtemps après l’extinction des humains, les qwentils mènent une existence des plus paisibles, en leur vallée sanctuaire du Briselonde. La violence, dit-on, a disparu pour toujours, grâce aux anciens, les seigneurs protecteurs, détenteurs d’une magnifique et puissante magie. Comme leurs véhicules sans attelage, ou ces mirenoirs capables de figer l’image d’une personne – un reflet immobile, parfait, qu’ils nomment des silfies.

Et autour de cet étrange paradis, rôdent les ronfles…

Ce court synopsis devrait déjà évoquer chez les amateurs du genre quelques familiarités, mais ce serait lourdement se tromper, une quatrième de couverture c’est rarement suffisant pour se faire une idée juste. Car derrière ces apparences familières le récit ne manquera pas de vous surprendre, l’autrice connait ces classiques, et connait aussi bien les lecteurs. Assez pour se jouer des codes, les retourner ou s’en amuser au milieu d’autres allusions faites à la pop culture.

Se sont plus de milles pages qui composent ce diptyque. Mille pages de péripéties pour la poignée de personnages principaux. Ysolda et son mari Jan, tout deux archers, puis celui de Lils leurs fille et enfin celui de Padrig leur fils.

Les nombreux lecteurs de Tolkien y relèveront clins d’œil ou autres références, de même que les joueurs de LOTRO. Sachez que si dans cette histoire certaines batailles ont l’air de se dérouler comme une instance de MMO, c’est voulu.

Lohiel a longtemps joué à LOTRO avant de se consacrer à l’écriture de ses deux livres. Les plus anciens d’entre vous l’auront surement croisé sous divers personnages (Neigelniel, Maerendor, Neigel, Tinwelinth, Ninihm, Nine, Thilgalad…) en particulier si vous étiez (ou êtes encore) amateur de role-play.

Quelques avis


Un vrai coup de cœur. Voici longtemps que je n’avais pas navigué dans un univers de science-fiction-fantasy de manière aussi fluide, aussi cohérente. Dès les premiers chapitres, on découvre de nombreux personnages attachants, des paysages et des décors si bien décrits qu’on se promène dans tous ces lieux avec eux. Cependant, une grande place est laissée à notre imagination, car les protagonistes sont tous hors du commun. Intrigues et questions tiennent le lecteur en haleine tout au long du roman.
L’intrigue est riche et puissante. Chaque page nous entraîne vers l’autre. C’est sans doute aussi dû à une écriture fluide et superbement maîtrisée.

Sissi B – Amazon

Une histoire très intéressante et novatrice, totalement originale qui mérite d’être lue et reconnue.[…]le premier volet de ce dyptique est une excellente découverte. Il avait tout pour me plaire, en commençant surtout par le monde très riche et développé de fantasy créé par l’autrice.[…]
Puis, cet univers est aussi une superbe fusion très originale de la fantasy et de la science fiction dans lequel on suit une plume très riche en vocabulaire.

Julie – Babelio

Une lecture captivante. Des personnages attachants. Une aventure bourrée de messages sur l’environnement, la science, l’industrie,…
Je recommande à 100%.

Yumi – LivreAddict

Le second tome a totalement répondu à mes attentes. Chaque chapitre nous met à l’eau à la bouche, et je suis triste de l’avoir terminé. Cet univers réconfortant dénué de cruauté m’a fasciné jusqu’aux dernières pages. Je pense me refaire les deux livres cet hiver à la place de Netflix !

Ebenethos – Amazon

Les deux tomes sont disponibles sur Amazon, au prix de 16.90€ pour la Source des siècles, 18.50€ pour les Miroirs d’Olvida, en versions brochées, ou à 3.99€ le tome pour la version eBook Kindle.


Un commentaire

  1. Merci merci merci de ce super billet, Edward 💐… C’est vrai que si la “baseline” du tome I c’est “un monde qui cache bien son jeu”, ça n’est pas par hasard.
    La communauté de Lotro est franchement géniale et il m’ont tous beaucoup manqué durant ces quatre années d’écriture (les deux activités sont chronophages, donc il faut choisir)… Maintenant, j’y pris goût, ça se passe bien, donc j’ai un autre truc sur le feu (dans le même monde). Je ne reviens que très occasionnellement pour payer mon loyer et me balader un peu… mais je crois que je vais suivre les annonces de concerts, parce que ça, c’est une bonne manière d’y passer un temps limité ET très sympa.
    Lo 🦋

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mesure anti-Bot (réservées aux utilisateurs non inscrit sur le site) : *