Vous en avez peut-être entendu parlé, une rumeur, un mot qu’on se passe sans forcément y croire. Mais désormais c’est plus ou moins publique. Un groupe passionnés est en train de tout mettre en œuvre pour sortir une version classique du Seigneur des Anneaux Online.

LOTRO Classic : Echos of Angmar sera un serveur privé, absolument non officiel, et développé dans le dos de Standing Stones Games. Un LOTRO classique, tel qu’il était en octobre 2007. C’est à dire au moment de la sortie de la Faille de Nurz Garshu.

À ce moment là, le jeu n’a pas encore un an de service, on est bien avant la première extension qu’est la Moria. À cette époque le jeu n’avait même pas de système cosmétique et venait tout juste d’inaugurer les quartiers résidentiels.

L’Eriador était aussi bien moins étendu qu’il ne l’est aujourd’hui, pas de Forochel, pas d’Eregion, … L’ensemble du jeu est compris entre l’Ered Luin et les Mont Brumeux, avec l’Angmar au nord.

Une première vidéo est visible sur Youtube. Et un serveur Discord est même disponible si vous voulez évoquer vos vieux souvenirs.

Le développement n’en est encore qu’au stade de l’alpha privée. Cela prendra du temps avant que les portes s’ouvrent aux joueurs nostalgiques ou aux curieux qui veulent simplement voir à quoi pouvait ressembler LOTRO à ses débuts.

C’est que le jeu à bien changé en 15 ans. Outre la boutique en jeu, le système de progression a été lissé, les traits et compétences ne sont plus les mêmes. Seulement sept classes, pas d’armes légendaires, pas de chercheur d’instance, pas même de pêche, rendez vous compte ! Parcourez l’historique du jeu et voyez tout ce qu’il manquera.

Évidemment, ce genre de projet comporte un bon lot d’incertitudes, à vrai dire il n’est pas exclu que les ayants droit mettent un terme à cette initiative rapidement, même si SSG a, à plusieurs reprises, déclaré qu’ils n’avaient aucune intention de développer un mode classique pour LOTRO.

LOTRO n’étant pas World of Warcraft, et SSG n’étant pas Activision-Blizzard, il est même très peu probable qu’un certain engouement se forme autour de cette initiative privée, comme cela fût le cas pour WoW.

Car soyons réalistes, au delà de l’aspect nostalgique que ce projet peut avoir, ou la curiosité qu’il peut susciter chez les joueurs qui ont raté ça pour une raison ou pour une autre. Je n’imagine pas des foules de joueurs se précipiter dans les rues de Bree.

C’est comme le retrogaming, on y retrouve avec plaisir de vieilles sensations, ça dure un petit moment, puis on se rend compte quand même rapidement que ces vieux jeux ne sont plus fait pour nous. Soit parce qu’on a pris le gout et l’habitude des derniers raffinements apportés par les jeux modernes, soit parce qu’on a plus le même age.

Mais l’effort est à saluer, c’est un beau geste que de mettre sur pied un serveur privé, le défi est relevé et ça permet de mieux réaliser le chemin parcouru, j’y voit aussi un aspect conservatoire précieux, comme une pièce de valeur dans un musée du MMORPG.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Mesure anti-Bot (réservées aux utilisateurs non inscrit sur le site) : *