Félicitations, vous avez bien trouvé l’endroit indiqué sur la carte découverte à l’auberge de l’Oiseau et du Nourrisson.
La suite de l’aventure s’ouvre à vous…

Vous arrivez sur ce qu’il reste de ce belvédère Arnórien. À votre droite s’écoule lentement le fleuve Baranduin, à votre gauche quelques smials de hobbits, et plus loin vous distinguez la Vieille Forêt.

Sur ce qu’il reste de la voûte du belvédère, vous voyez gravées quelques étoiles, dans le même style que celles qui étaient visibles sur cette vieille cruche en terre cuite. Il est maintenant évident que cette poterie est issue de l’artisanat de l’ancien royaume d’Arnor.

Maintenant que vous en savez un peu plus sur cette cruche, vous commencez à prendre plus au sérieux cette carte inhabituelle. Vous êtes bien à l’endroit indiqué par la marque, vous ne pouvez pas vous tromper. Les rivières sont à leur place et vous distinguez de l’autre côté du fleuve ce qu’il reste de la tour indiquée sur la carte.

Néanmoins, vous êtes dans une impasse. La carte ne vous donne pas d’autre indication sur la suite de votre enquête. Ainsi vous commencez à tourner en rond dans cette ruine. Tantôt la tête levée vers la voûte en quête d’un signe de plus, tantôt le nez au ras du sol, cherchant quelque chose au pied des colonnes.

Rien ne vous apparaît, mais dans votre désarroi vous remarquez que la nature a repris ses droits sur la ruine, un monticule de terre est venu recouvrir une bonne partie de la plateforme. Et si le signe que vous cherchiez se trouvait là, sous la terre ?

Après tout, cette carte a dû être faite au moment où l’Arnor était encore un grand royaume, bien avant les luttes fratricides, la grande peste et la ruine. Vous êtes décidé à creuser. Après être allé emprunter une pelle chez les hobbits d’à côté, vous vous mettez à la tâche.

Une bonne heure de travail plus tard, vous êtes parvenu à dégager la dalle. Vous découvrez les pierres ouvragées de l’ancien artisanat d’Arnor. Une belle maçonnerie dont le secret n’est connu que d’une poignée d’anciens dunedain.
Les pierres plates sont encore parfaitement ajustées les unes aux autres et hormis quelques brèches ici ou là, l’œuvre est encore bien préservée.

À quatre pattes, vous les inspectez une à une. Balayant le sol de vos mains vous ne distinguez une fois de plus rien de significatif. Vous retrouvez sur la dalle les motifs chers aux artisans de Númenor. Jusqu’au moment où votre genou se retrouve sur une pierre bancale, voilà bien quelque chose qui attire votre attention !

Tous vos doigts sont maintenant agrippés à cette pierre, cherchant à se glisser dans les interstices qui la séparent des autres. Pris d’une frénésie soudaine vous grattez énergiquement tout ce qui peut empêcher cette pierre de bouger plus encore. Au bout de quelques minutes, vous arrivez à soulever la pierre pour découvrir une petite niche dans laquelle se trouve une petite cassette en bois elle aussi frappée de sept étoiles.

À la vue de ce petit coffre, votre sang ne fait qu’un tour, vous venez de trouver un trésor !

Si le verrou tient encore bon, heureusement pour vous les gonds ont quant à eux souffert de la rouille. Vous n’avez aucun mal à les faire sauter, libérant ainsi le couvercle.

Seulement voilà, la déception est grande. Alors que vous vous attendiez à trouver de splendides bijoux ou je ne sais quelle relique datant du règne de Tarcil Ier, vous ne voyez là qu’un vieux chiffon poussiéreux.

C’est là que votre sang fait un tour de plus en voyant que ce chiffon a lui aussi été choisi comme support pour une carte !

carte trésor anniv 2016

Cette fois-ci, la carte est bien distincte, vous pouvez sans mal distinguer tous les détails laissés là par le cartographe. Et ce qui retient votre attention par-dessus tout, c’est cette marque rouge dans un coin de la carte.

Alors que vous relevez la tête pour la première fois depuis de longues minutes, vous remarquez que plusieurs hobbits du Pays de Bouc vous regardent de loin, marmonnant entre eux. Il n’est pas impossible que dans votre excitation vous ayez laissé échapper quelques cris sans vous en rendre compte, ce qui n’aura pas manqué de susciter l’intérêt de ces bonnes gens.

Seulement voilà, si trésor il y a sous cette marque, vous n’avez pas l’intention de le partager. Et même si vous savez qu’il y a peu de chance pour que ces hobbits aillent s’aventurer loin de chez eux, vous n’avez pas envie de prendre le risque. Aussi vous cachez vite votre découverte au fond de votre poche, ne laissant à la curiosité des hobbits qu’une cassette vide et poussiéreuse.

Vous profitez de l’attroupement pour rendre sa pelle à son propriétaire qui se trouve parmi la foule, sans manquer de le remercier, et malgré votre sang qui bouillonne, vous vous efforcez de paraître aussi déçu que lui. Non, il n’y a pas de trésor caché au Pays de Bouc.

Désormais, votre prochaine destination est un lieu à l’écart des curieux. Il vous faut être au calme pour étudier cette nouvelle carte.

Avec cette carte en votre possession, vous avez tout ce qu’il faut pour trouver le trésor, faites moi parvenir à l’adresse “” une capture d’écran de l’endroit supposé où se trouve enterré le trésor et un tirage au sort sera effectué parmi les bonnes réponses.
Attention ! Je veux vous voir sur la capture d’écran, avec votre nom de personnage bien visible, sans ça je ne retiendrai pas votre participation.